AccueilAUDACEPRADA ET SES TALONS AIGUILLES PERSONNALISéS

Prada et ses Talons Aiguilles personnalisés


Publié le 09/04/2014

Image actu

 

 

Comment tenir la dragée haute à ses concurrents ? Comment surprendre ses clientes et remercier ses plus fidèles ? Comment faire reconnaître son savoir faire et sa créativité face à la pale copie du « made in china » ou à la contre façon si destructrice de valeur ? Comment rester accessible sans casser ses codes haut de gamme ? Prada semble avoir trouvé une bonne parade à ces innombrables obligations imposées à toutes les marques de luxe. Le label italien a en effet créé l’événement fin mars, sur le thème de l’unicité et de l’inventivité, en proposant à ses aficionados de se transformer en créatrices de mode pour concevoir la paire de chaussures de leur rêve, pour la modique somme -quand même!- de 500£.

 

Histoire de pimenter un peu plus le jeu, l’offre n’était valable que pendant deux jours et seulement dans sa boutique londonienne… Ce service -pour l’instant éphémère- baptisé « Made to order décolleté » se présentait bien comme une collection très spéciale en permettant à n’importe quelle fashionita de marier selon ses désidératas, hauteur de talon, couleur, matériau et semelles.

 

 

Une collection « sur mesure » et limitée pour une démonstration de savoir faire 

 

Une personnalisation à l’extrême qui ne posait qu’un seul (grave) problème à l’apprentie designer : quelle combinaison valider, tant les choix étaient multiples entre 9 modèles, 5 hauteurs de talon, 3 tons de semelles (naturel, bleu clair et noir), 5 matières (cuir, chevreau, daim, cuir imprimé, satin) et des couleurs infinies vives ou neutres ou pastelles. Sans oublier, l’ultime -mais suprême- détail offert à l’élégante qui avait la possibilité d’apposer ses initiales sur les semelles de ses chaussures juste en dessous du logo de la marque. Une fois entériné, le modèle customisé et estampillé était immédiatement envoyé pour une fabrication faite à la main par les maîtres artisans de la marque. Afin d’être livré, un mois plus tard, dans un emballage aux coloris sélectionnés en harmonie avec les escarpins.

 

Cette opération séduction qui visait à contenter la cliente la plus exigeante et la rendre éternellement reconnaissante (ou presque) tout en faisant du bruit auprès d'un public élargi, avait donc bien réuni tous les ingrédients pour réussir. Car non seulement, la marque lui permettait de posséder les escarpins idéaux, car uniques et aussi confortables que des chaussons ! Mais elle lui donnait, aussi, le beau rôle en lui confiant le droit de créer en son nom ! Une expérience et une reconnaissance que certaines parisiennes envient sûrement déjà !

 

Florence Berthier

 


 

 

 

 

 

Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI

Abonnez-vous à la revue

RECHERCHER PAR