AccueilIN AFRICAKLASHA, LE NOUVEAU SITE DE MODE DES MILLENNIALS

Klasha, le nouveau site de mode des millennials


Publié le 21/11/2018

Image actu

A 26 ans, l’Anglo-Nigériane Jessica Anuna révolutionne le monde de la mode en lançant klasha.com, la première plateforme de fashion e-commerce destinées aux femmes ultra-connectées d'Afrique de l'Ouest. 

 

 

La mode, c’est sa passion. Après avoir lancé un magazine de mode online à destination des millenials, puis fait un passage chez Net-A-Porter et Amazon, la jeune Anglo-Nigérienne Jessica Anuna a d’abord créé RestockChina, spécialisé dans l’export en gros de produits mode et beauté au Royaume-Uni et aux États-Unis. Alors que l’entrepreneuse réfléchit à implanter RestockChina en Afrique, elle se rend au Nigeria et découvre qu’aucun distributeur de fast-fashion abordable n’existe en Afrique de l’Ouest pour satisfaire ceux qui shoppent en ligne. Elle décide alors il y a quelques mois de créer Klasha, un site de vente de vêtements féminins, d’accessoires et de produits de beauté, fabriqués à Los Angeles; tous vendus à moins de 50 $. « Nous avons lancé Klasha pour connecter les millennials dans les marchés émergents et leur donner accès au e-commerce partout dans le monde, explique-t-elle, nous sommes persuadés que les jeunes en Afrique et ailleurs doivent avoir le même accès à une mode de très haute qualité à des prix abordables avec une livraison rapide, des paiements dans des devises locales et un service client comme on le trouve dans d’autres marchés développés ».

 

Dès le départ, Klasha a voulu se démarquer des autre retailers, en faisant de la rapidité et du service client son point fort : « nous livrons les produits aux consommateurs africains aussi bien dans les grandes villes que dans les régions rurales avec un délai de 1 à 5 jours seulement au lieu des 21 jours habituels des sites occidentaux. Nous permettons également aux clients de régler dans leurs devises locales, qu’il s’agisse du Naira nigérien ou du Cédi ghanéen, tandis que d’autres distributeurs exigent d’être payés avec des cartes de crédit américaines ou britanniques, ce qui fait perdre de l’argent en coûts de transactions et de change », raconte Jessica Anuna.

 

Aujourd’hui Klasha emploie 7 salariés à Londres, Dubai et Lagos et livre dans toute l’Afrique de l’Ouest, notamment au Nigeria, au Ghana, en Côte d’Ivoire, au Cameroun, au Burkina Faso et compte opérer dans toute l’Afrique d’ici un an. Prochaine étape : l’ajout de nouvelles devises et de marques sur le site et sa traduction en français pour les clients francophones.

 

 

 

Commentez




Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR