AccueilMEDIASUR LES TRACES DU FC UNITED OF MANCHESTER

Sur les traces du FC United of Manchester


Publié le 30/06/2014

Image actu

 

Refusant de se soumettre aux règles de jeux d'un milliardaire américain, une poignée de supporters anglais crée en 2005 le FC United of Manchester. Deux Français, Romain Poujol et César Charb, fondateurs du site What's the foot, ont réalisé un documentaire pour montrer comment un club pouvait fonctionner grâce à l'amour de ses fans.

 

Quand Malcom Glazer -un milliardaire américain- décide de racheter Manchester United, son arrivée provoque un véritable tollé parmi les supporters. Grève des encouragements, boycott des produits du club, banderoles contestataires... L'arsenal du supporter de foot est plutôt mince (et folklorique) pour s'opposer à la politique économique et/ou sportive de son " 11 fétiche ".

 

Si l'impact des fans n'est cependant pas négligeable dans la vie d'un club, il est rare que les supporters soient entendus par la direction. Il existe pourtant quelques rares cas où la " Vox populi " a eu raison de certains dirigeants. C'est le cas de Francis Graille, en 2005, qui fut laché par la direction du Paris Saint-Germain devant la grogne généralisée des virages du Parc des Princes.


En 2005, Malcolm Glazer rachète Manchester United pour plus de 900 millions d'euros. Opposés à cette prise de pouvoir, les inconditionnels du club s'érigent contre le businessman et prennent une décision radicale. Plutôt que de se lancer dans une bataille sans fin avec le propriétaire, ils décident de fonder un nouveau club : le FC United of Manchester. Neuf ans plus tard, Romain Poujol et César Charb, fondateurs du site What's the foot,  décident de consacrer un reportage à ce club atypique, aujourd'hui en 7ème division anglaise." Nous avons décidé de montrer cette aventure humaine dont le point de départ est le refus qu’un milliardaire américain impose ses règles à un peuple attaché à ses valeurs : celles de leur ville et de leur club de cœur ", témoignent Romain Poujol et César Charb, qui ont lancé une opération de crowdfunding sur KissKissBankBank pour finaliser le montage de leur documentaire. Avec comme mise en bouche une bande annonce déjà diffusée sur le site. Il reste encore quelques jours pour participer au financement et avoir la chance d'être immergé pendant 26 minutes dans un club qui sent bon le football " Old school ".

 

L'actionnariat populaire se développe tout doucement en France, avec l'exemple de l'association A la Nantaise, qui souhaite entrer dans le capital du FC Nantes afin de faire entendre la voix des supporters au conseil d'administration. Si le modèle anglais semble difficile à importer dans l'hexagone, INfluencia a voulu en savoir plus sur le projet de Romain Poujol et César Charb.


 

INfluencia : Comment vous est venue l’idée de ce projet ?

 

Romain Poujol et César Charb : En fait, nous avons voulu sortir du format écrit pour passer à la vidéo.Dans cette idée et vivant à Paris, nous nous sommes d’abord demandé pourquoi il n’y avait pas de deuxième ou troisième club de haut niveau dans la capitale. Nous avons démarré nos reportages en tirant une série de portraits de clubs franciliens (Red Star, Paris FC, Neuilly Olympique, UJA Maccabi…). Cela nous a plu et nous avons cherché d’autres problématiques.

 

L’an dernier, nous sommes allés à Liège pour assister au Derby Wallon entre le Standard de Liège et Charleroi avec cette question : pourquoi 13 équipes flamandes pour 3 équipes wallones dans le championnat de Belgique ? Grâce à de forts témoignages, nous avons réalisé un reportage de 13 minutes sur l'état du foot en Wallonie. Pour le documentaire sur le FC United of Manchester, l'idée nous est venue tout naturellement car nous suivions le parcours de ce club depuis sa création en 2005.

 

 

INfluencia : Le modèle du FC United of Manchester est-il possible en France, et plus particulièrement à Paris ?

 

Romain Poujol et César Charb : Même si aujourd’hui tous les Français se réclament supporters avec ce qu’il se passe en Coupe du Monde, la France n’est pas un pays de football. En tout cas pas autant que nos voisins italiens, espagnols, allemands et anglais ! On imagine mal ce genre d’initiatives être prises à Paris par exemple.

 

De plus, le PSG est un club assez jeune (créé en 1970), qui n’a pas assez drainé de passion auprès de ses fans. Certains supporters déçus par la nouvelle direction (ou « chassés du Parc des Princes » par le Plan Leproux) se sont tournés vers d’autres club franciliens comme le Red Star ou le Paris FC. Mais la plupart sont restés fidèles au club ; il faut dire que contrairement à ce qu’il se passe à Manchester, où la situation sportive de United se dégrade, le PSG commence à gagner des titres !

 

 

INfluencia : Que voulez-vous montrer à travers ce reportage ?

 

Romain Poujol et César Charb : À l’apogée du football business, nous voulons montrer qu’une autre façon de penser le football est possible. Les dirigeants, joueurs, bénévoles, supporters du FC United ont tout de même quitté leur club de coeur pour en créer un nouveau ! Ce n'est pas rien. Ils sont convaincus que la liberté de supporter une équipe est la chose la plus essentielle et que l'humain doit passer avant toute autre chose.

 

 

INfluencia : Pourquoi l’Angleterre ? Avez-vous un rapport particulier avec la culture « British » ?

 

Romain Poujol et César Charb : Le slogan de notre site What's The Foot  est : « Quand les mouettes suivent le chalutier » la célèbre déclaration d'Eric Cantona qui est notre mentor ! Il est l'un des derniers rebelles, dans le foot, mais également dans notre société. De plus, l’un de nous deux a vécu quelque temps à Manchester, c’est une ville que nous connaissons bien. Et puis, c’est un endroit qui respire le football à tous les coins de rue. Donc nous avons de grandes chances de connaître tout ce qui touche de près ou de loin à Manchester.

 

 

INfluencia : Comment s’est déroulé le documentaire ? Quelles ont été les principales contraintes ?


Romain Poujol et César Charb : Le tournage s'est fait en deux temps ! Après de longues semaines de préparation pour caler toutes les interviews, nous avons tourné pendant 48 heures une fois à Manchester. Il fallait exploiter au mieux ce temps très court sur place. Nous avons rencontré tous nos personnages directement à Bury, en banlieue de Manchester (le FC United louait jusqu'à cette année le stade au Bury FC, club de 3ème division), avant et après la rencontre. A notre retour, nous avons rencontré Marc Beaugé, rédacteur en chef de SoFoot et fan inconditionnel de Manchester United. Il a apporté une vision complémentaire et pleine de hauteur au projet.

 

 

INfluencia : Avez-vous fait des rencontres particulières pendant le tournage ?

 

Romain Poujol et César Charb : Le jour du match, nous avons eu l'immense surprise de croiser Steve Evets, l'acteur du long métrage Looking for Eric, qui s'avère être un fan de la première heure du FC United. Nous avons sauté sur l'occasion pour l'interviewer ! Sa participation est un vrai plus pour nous, d'autant plus que le film de Ken Loach aborde la question du supporteurisme à Manchester.

 

 

 

 

 

Pour aider Romain Poujol et César Charb à finaliser le projet, cliquez sur l'image

 


Commentez




Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR