AccueilINNOVATIONSQUAND LE MARKETING S'ENVOIE EN L'AIR

Quand le marketing s'envoie en l'air


Publié le 28/08/2017

Image actu

 Après le brand content hollywoodien très aérien de Virgin Airlines en 2012, le marketing vole encore en haute altitude avec le Lufthansa FlyingLab du dmexco. Cette fois, le ciel n'accueillera pas le tournage d'un court métrage mais une pré-conférence en vol unique au monde.

 

" Mesdames et messieurs, bienvenus à bord du vol LH 405 de la Lufthansa. Merci d'avoir payé très cher pour partager votre expertise et networker à 10 000 mètres d'altitude. Nous vous souhaitons une agréable conférence ". Le 11 septembre prochain sur le tarmac de l'aéroport JFK de New York, le message d'accueil de la cheffe de cabine du vol reliant la Grosse Pomme à Francfort pourrait ressembler à cela. Le cynisme de l'hommage tarifaire en moins. Car pour exister dans la galaxie des conférences et festivals sur la créativité, le digital, l'innovation et les médias sociaux, le dmexco monte au ciel en organisant grâce au FlyingLab de la Lufthansa la première conférence aérienne mondiale.

 

C'est, en effet, à bord d'un vol transatlantique affrété pour l'évènement que Natan Edelsburg (Shorty Awards), Jon Collins (Framestore), Cindy Chin (NASA Datanauts), David Meza (NASA), Rachel Levin (alias RCL Beauty) et Terence Kawaja (Luma Partners) vont lancer le dmexco 2017, le 11 septembre prochain. Cette pré-conférence inédite abritée par le  Lufthansa FlyingLab, lancée il y a un an, permettra aux speakers de parler tendance, innovation, médias sociaux, réalité virtuelle et futur de l'espace tout en étant au dessus des nuages. Les passagers, qui auront déboursé entre 1000 et 3000 euros pour être de cette première, pourront regarder l'évènement en live stream sur les écrans de leur sièges, avant de pouvoir poser leurs questions aux sept experts VIP invités.

 

Pour Torsten Wingenter, Senior Director Digital Innovation du groupe Lufthansa, " ce FlyingLab est l'occasion d'offrir une expérience unique et un évènement exclusif sur un sujet important : la digitalisation ". La compagnie aérienne allemande continue donc d'innover en s'attaquant au marché des conférences. Depuis le vol inaugural du 25 juillet 2016 entre Francfort et San José, qui donnait l'occasion aux passagers de tester des nouveaux produits Samsung, dont le Gear VR, le FlyingLab a également organisé le premier défilé de mode en avion. C'était le 8 février 2016 à la veille de la Fashion Week de New York. Le pli est tellement bien pris que deux jours après la pré-conférence du dmexco, le FlyingLab re-décolle cette fois de San Francisco, pour la pré-conférence de la me Convention de Francfort, parrainée par Mercedes Benz et South By Southwest.

 

 

L'avion était déjà support d'image de marques 

 

" En plus des formats identiques déjà développés dans le passé, comme l'Agency Lounge, le Motion Hall, le World of Experience et le Start-up Village, le FlyingLab montre surtout que dmexco reste un trend setter créatif et efficace capable d'innover pour séduire de nouvelles cibles. En tant qu'un des quatre plus gros évènements mondiaux sur l'économie digitale, notre ambition est d'offrir des expériences extraordinaires, en plus d'être pertinents ", commente Christian Muche, de dmexco, propriété de l'association allemande pour l'économie digitale, le BVDW.

 

En juillet 2015, trois ans après le court métrage " Departure Date " de Virgin Airlines, la pub s'invitait sur le Boeing 737-800 de la compagnie Transavia, qui servait de support d’image de marque. Il y a deux ans, la filiale d’Air France-KLM signait un contrat unique avec la société Bostik qui l’autorisait à poser ses couleurs sur un avion volant à travers toute l’Europe. L’appareil avait été dévoilé fin juin 2015 à l’occasion de la conférence de presse de Bostik, à Orly.

 

 

 

 

 

Commentez




Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR