AccueilINNOVATIONSPARLEZ-VOUS « VENDING MACHINES » ?

Parlez-vous « Vending machines » ?


Publié le 03/12/2019

Image actu

C’est une affaire qui roule ! Distributeurs automatiques en tout genre, - « vending machines pour les english speaking »-, s’installent progressivement dans les magasins. Pour toutes les bourses et pour tous les goûts ou convictions. Montez sur notre tapis volant, on vous emmène.

 

Vous avez forcément fait l’expérience du tapis roulant qui circule entre les tables d’un restaurant japonais, tout comme celle d’attendre impatiemment votre valise à l’aéroport en contemplant, - yeux rivés au tapis roulant- pour ne pas rater votre bagage sous peine d’attendre le prochain tour de manège Et bien sachez que désormais, Lush s’empare de cette expérience client pour l’appliquer à la vente de ses bombes de bain, une centaine au total. Une expérience à vivre uniquement si vous passez à Londres, Liverpool et Birmingham. Les savons circulent en boucle sous vos yeux et narines que Lush sait si bien exciter depuis sa création en 1995. Sex machines, cash machines, appelez-les comme vous voulez, ces techniques de vente sont censées augmenter considérablement les ventes.

 

 

Pâtisserie cosmétique

 

Last but not least, l’enseigne a également inauguré à Paris, en octobre dernier un concept store centré sur la pâtisserie cosmétique. . Produits pour le visage, le corps et les cheveux sans conservateurs synthétiques et sans emballages plastiques, (enfin) à la courte durée de vie, vendus comme des primeurs sur un espace qui rappelle étrangement les bars à salade en self-service des hypermarchés. Pour découvrir les spécificités de ces références sans étiquettes, les clients n’ont plus qu’à télécharger l’application #LushLabs. Photographier le produit grâce à la fonction Lush Lens afin d’avoir sa carte d’identité, ses ingrédients et les conseils d’utilisation.

 

 

Lush la pâtisserie cosmétique

 

 

 

De son côté, la chaine de supérettes 7-11 propose désormais de la… purée en libre-service. Pour deux dollars, vous pouvez acheter une purée chaude avec de la sauce marron pas très ragoutante, le tout arrosé d’un énorme soda. Calorie, quand tu nous tiens…

 

 

Une compagnie chinoise a, elle, mis au point un distributeur automatique de frites .

 

 

 

Les amateurs de hot dog peuvent aussi croquer à toute heure une saucisse chaude dans un pain moelleux grâce à la machine HD300 . Les NewYorkais amateurs de sucré peuvent, quant à eux, sélectionner une des vingt variétés de cupcake proposées par Sprinkles Bakery dans son DAB (cette machine ressemble comme deux gouttes d’eau à un distributeur automatique de banque.  Baguettes croustillantes, pizzas, œufs, lait frais ou bananes sont aussi vendus dans ce que les anglo-saxons appellent des « vending machines ». Une firme japonaise a même crée un distributeur qui fait pousser 20.000 laitues par an grâce à son éclairage artificiel. À vous d’agir en achetant une salade dans le distributeur installé à côté de cette « serre » du troisième millénaire.

 

 

Laitues sous lumière artificielle...

 

 

 

 Du caviar en self-service

 

Les nouveaux (ou vieux) riches sont également ciblés par ces nouvelles propositions retail. Du caviar est ainsi proposé dans deux « vending machines » aux Etats-Unis. À 500 dollars les 28 grammes, augmentez immédiatment le plafond de votre carte de paiement.

Commentez




Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR