AccueilIMAGEPLAY-DOH OUVRE SA GALERIE DES ESPèCES EN VOIE D’APPARITION

Play-Doh ouvre sa galerie des espèces en voie d’apparition

IMAGE avec IMAGE

Publié le 10/10/2017

Image actu

L’avenir de notre planète est entre les mains des enfants. Pour le sauver, le protéger et le faire beau, ils doivent en avoir conscience et s’y entraîner dès à présent. Via une opération digitale, Play-Doh leur propose d’inventer leur galerie de l’évolution… en jouant bien sûr.

 

En lançant en mai 2017, la campagne entièrement modelée à la main et intitulée le « Monde de Play-Doh » (Hasbro), Emmanuel Courteau, Rémi Picard et Jean-François Bouchet, respectivement DAs et CR chez DDB°Paris nous l’avaient promis, il y aurait une suite. « On travaille déjà pour la rentrée sur un nouveau projet qui devrait aussi être une expérience immersive sur la toile. Son thème sera très positif et tourné vers le futur de nos enfants », nous mettaient-ils alors en appétit. Une suite révélée tandis que les préparatifs pour les cadeaux à l'occasion des fêtes de fin d’année sont dans les starting- blocks. Comme la précédente, elle fait écho à « Open a can of imagination », le territoire de communication de la marque dans le monde, mais cette fois-ci en lieu et place de la presse, elle se décline sur le digital comprenant un site dédié et développé en partenariat avec le studio, Merci Michel, « pour une plus grande immersion » et la page Facebook de la marque. Un univers numérique qui permet à l’équipe créative et de production d’approfondir le thème des « espèces en voie d’apparition » et de s’en donner à cœur joie en créant tout un tas de néo animaux à l’allure comme aux besoins complètement nouveaux et décrits dans des textes truffés de références et de poésie qui ne peuvent que ravir les adultes.

 

 

Un musée d’histoire naturelle pas si farfelu que cela

 

Pour un résultat très attrayant encore une fois et donnant l’occasion aux internautes -enfants et parents- d’observer des dizaines d’espèces « émergentes » comme dans la grande galerie animée, d’un musée d’histoire naturelle très farfelu. De rêver devant ces drôles de créatures réalisées une par une en pâte à modeler. Mais aussi de partager pour les plus jeunes en en imaginant eux-mêmes via des posts participatifs et des jeux concours gérés sur Facebook (CM : Lucas Lahore); les plus inventifs étant récompensés par des cadeaux -Play-Doh bien sûr- mais aussi par une exposition de leur œuvre dans la galerie des visiteurs, contigüe à la galerie principale, sur le site.

 

Une opération interactive qui sera soutenue par des posts sponsorisés qui feront la part belle aux vidéos produites par le studio d'animation Eddy. Le réalisateur israëlien Uri Lotan   signe d'ailleurs son premier travail de commande pour la France. Les premières vidéos diffusées en ligne mettront en scène l'ourbeille -mi ours mi abeille- puis une version pour le moins hybride des " Trois petits cochons ", puisqu'ils sont… siamois. D'autres suivront tout au long de l'opération, qui s'étalera jusqu'à Noël... histoire d'inciter aux bons achats aussi divertissants qu'éducatifs. « Car en plus de rappeler en filigrane quelle tragédie connaît notre planète (où une espèce disparaît toutes les 20 minutes), l'opération promeut les vertus éducatives de la pâte à modeler, propre à éveiller divers sens (comme la vue et le toucher), à développer aussi bien la dextérité que la concentration, et bien sûr à stimuler la créativité des enfants. Des enfants entre les mains desquels réside l'avenir de notre monde. Tout ce qu'on peut espérer, c'est qu'ils le fassent un jour ressembler davantage à celui de Play-Doh », détaillent les auteurs de cette campagne chez DDB°Paris. Une profession de foi à modeler dans toutes les couleurs...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI




Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR