AccueilFOOD IS SOCIALLE FUTUR DU FOOD EN 5 TENDANCES

Le futur du food en 5 tendances


Publié le 15/11/2017

Image actu

Avec le digital, les consommateurs ont modifié leur manière de s’alimenter ou de s’approvisionner au quotidien, préfigurant ainsi un changement profond et durable des usages, il apparaît maintenant évident que l’agroalimentaire sera l’un des secteurs des plus chamboulés dans les années à venir. Se posent donc les questions suivantes : Que mangerons-nous en 2047 ? Comment notre consommation va-t-elle évoluer ?

 

Demain, notre alimentation sera plus connectée, personnalisée, robotisée, mais aussi et surtout expérientielle. Revue de tendances accompagnée de Daniel Geiselhart, co-fondateur et Directeur des Contenus de Silex ID.

 

 

#1 L'alimentation connectée

 

En 2020, les entrepreneurs prévoient 20 milliards d’objets connectés en circulation. Toujours plus précis, ils nous accompagneront au quotidien dans notre alimentation pour, par exemple : mesurer le nombre de calories ingérées et/ou digérées, analyser notre haleine pour nous conseiller sur ce que nous devrions manger… On retrouve ainsi des applications comme Kwalito, qui scanne votre alimentation, Nima, qui détecte le gluten ou encore Gulugulu, qui incite les enfants à s'hydrater. 


 

Et demain ?

 

L’intelligence artificielle et les objets connectés sont de plus en plus présents dans nos foyers, la maison connectée n’en est qu’à ses débuts mais les possibilités qu’elle offre sont infinies. Les entreprises s’emparent peu à peu de ce segment en proposant des innovations qui visent à simplifier le quotidien des consommateurs.

 

 

#2 Une alimentation personnalisée

 

Aujourd’hui de nouvelles tendances alimentaires apparaissent sans cesse faisant naître de nouveaux besoins : connaître la composition de ce que l’on consomme, simplifier ses recherches pour manger mieux… Ainsi, de nouveaux assistants personnalisés voient le jour pour répondre aux demandes du client. Dans cette lignée, on voit apparaître des Food Bots, capables de nous recommander des restaurants ou des recettes susceptibles de nous plaire, en fonction de nos goûts et de nos habitudes alimentaires. Mr food bot : Un concept d’application pour aider le consommateur à orienter ses choix alimentaires vers un régime plus sain, en s’appuyant sur les technologies de l’intelligence artificielle. Allset : Réservez une table et commandez votre repas avant d’arriver au restaurant.

 

 

Et demain ?

 

En quelques années à peine, des centaines de startups et d’entreprises ont mis au point des solutions innovantes dans le domaine de l’alimentaire. Ce phénomène s’est traduit par la création de nouveaux produits, ingrédients, techniques de production ou services utilisant les avancées technologiques désormais arrivées à maturité. Cela afin de proposer des réponses inédites au besoin de se nourrir chaque jour et de manière plus variée, facile, abordable ou durable. À terme, nous n’aurons plus d’efforts à faire pour nous alimenter sainement.

 

 

#3 Une alimentation expérentielle

 

Au-delà d’un besoin vital, la nourriture devient une expérience. Dans cet esprit, les entreprises cherchent à se renouveler et à aller plus loin notamment grâce à la réalité virtuelle. Certains projets se focalisent actuellement sur la diffusion d’arômes, complétée par une expérience sonore et visuelle, nous donnant, casque sur la tête, l’impression de manger des sushis au Japon ou du boeuf au Texas. En parallèle, des expériences sont déjà menées avec des électrodes connectées à une fourchette, qui envoient des impulsions électriques à notre cerveau, nous procurant la sensation, fausse, d’être en train de manger sucré ou salé.

 

Le restaurant deviendra, pour sa part, ultra sensoriel. Un premier concept a déjà vu le jour à Shanghai. Baptisé Ultra-Violet, il propose une expérience auditive, visuelle et gustative étonnante. Quant aux grandes surfaces, elles évoluent, comme c’est déjà le cas à New York vers des magasins comme Eataly, où l’on peut tout à la fois faire ses courses, prendre des cours de cuisine et se restaurer.

 

 

Et demain ?

 

L’innovation au service de l’expérience permet de répondre à l’une des demandes des millennials toujours en quête de nouveautés et qui cherchent davantage à vivre une expérience qu’à consommer simplement. Une tendance à prendre en compte quand on sait qu’ils représenteront 50% de la population active en 2020 et que ce sont eux qui impulsent la transformation de notre société et inventent les codes de la consommation de demain.

 

 

#4 La 3D, la révolution à venir

 

De toutes les innovations portées par la Foodtech, rares sont celles qui sont aussi excitantes que celles liées à l’impression 3D. Pour l’instant, elle se limite à l’utilisation de denrées de base (farine, eau) et est le plus souvent utilisée de manière artistique (sculptures). Mais l’impression 3D ne compte pas s’arrêter là et se réserve un futur brillant. Certaines imprimantes sont d’ores et déjà capables d’imprimer des bonbons et des chocolats, et la pizza imprimée est déjà en cours de « cuisson » dans les laboratoires de la NASA.

 

 

Et demain ?

 

L’impression 3D réinvente les process de fabrication avec la promesse que le consommateur va pouvoir personnaliser sa nutrition, reste encore à diminuer le temps de fabrication et sécuriser tous les aspects sanitaires. Dans une société grandissante avec des ressources limitées, l’impression 3D pourra peut-être permettre de faire face au manque de certaines matières premières et aux enjeux écologiques en nous offrant la possibilité de compléter nos assiettes d’aliments imprimés dans notre cuisine.

 

 

#5 La robotisation de l'I.A

 

Si les innovations food actuelles en matière d’assistance robotique restent de l’ordre du gadget, la vraie révolution viendra des outils équipés, embarquant de l’I.A. On voit apparaître les premières cuisines connectées, avec des réfrigérateurs qui conseillent des recettes en fonction de leur contenu et commandent eux-mêmes les produits manquants.

 

 

Et demain ?

 

Dans l’industrie, la robotisation permet d’optimiser les processus en augmentant le taux de productivité, tout en diminuant les coûts et elle s’intègre progressivement à notre quotidien. Le champ des possibles en food est quasi-infini aujourd’hui et nous constatons que la Foodtech représente une réelle opportunité pour le développement du marché ! Les startups viennent bousculer les industries traditionnelles (producteurs, transformateurs, distributeurs, …) et les poussent à innover, décloisonner, se diversifier dans une dynamique vertueuse.

 

Alors que les enjeux de l’alimentation sont considérables avec 30% de bouches à nourrir en plus dans 20 à 30 ans, avec des surfaces arables qui n’augmenteront pas et des agriculteurs en moindre nombre dans les années à venir ; l’innovation alimentaire se prépare à répondre aux grands enjeux de société, grâce à la transformation digitale. Les principaux acteurs de l’agroalimentaire comme ceux de la distribution ont tout intérêt à collaborer avec les startups de la Foodtech et de la Data Science, pour passer de l’inspiration à la transformation !

Commentez





Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR