AccueilEXPLORATIONLA GUERRE FROIDE EST DéCLARéE

La guerre froide est déclarée


Publié le 16/11/2018

Image actu

Le réchauffement climatique force les entreprises à innover, et c’est tant mieux. La société GuardTop a ainsi mis au point un revêtement destiné à refroidir la température des sols couverts d’asphalte lors des fortes canicules. 

 

 

Le bon vieil asphalte qui recouvre nos villes, nos routes et nos parkings n’a qu’à bien se tenir. En effet, suite aux grands écarts de température que pratique la météo depuis quelques années, les municipalités de villes où le phénomène est particulièrement violent se doivent de trouver des solutions pour rafraîchir l’ambiance. C’est à Los Angeles que s’est déroulé ce premier test. Les hommes de GuardTop ont ainsi recouvert un tronçon de route de « cool seal » (un matériau gris clair), ainsi qu’un parking non loin de là.

 

 

Température réduite de 12 degrés Celsius

 

Au terme de trois heures en plein soleil, le matériau ainsi posé capte la chaleur et la réduit de 12 degrés Celsius environ sur le tronçon de rue, tandis que la température du parking badigeonné descend, lui de 6 à 7 degrés. « Le monde devient chaque fois plus chaud, les villes aussi, explique Greg Spotts, directeur adjoint en charge des ponts et chaussées de Los Angeles, « ce qui augmente les risques de décès causés par la chaleur. Voilà pourquoi la ville a investi un budget de 150 000 $ dans ce projet ».

 

 

Le « cool seal » tient le choc entre 5 et 7 ans…

 

Reste maintenant à savoir si ce matériau est résistant sur le long terme. En effet GuardTop assure qu’une fois posé, le « cool seal » tient le choc entre 5 et 7 ans… Il faudra plus d’un test et du temps pour être certain de tenir là, la bonne solution. Et une baisse significative de son prix (produit et main d’œuvre comprise, qui est estimé à 20 000 euros pour la couverture de 1609 mètres seulement (soit 1 mile). Certes, une petite fortune comparée au coût de l’asphalte mais sans doute un pas vers l’avant pour la planète.

Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI



Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR