AccueilLA CONVERSATIONCOWORKING : QUAND LA NATURE LIBèRE LES éNERGIES CRéATIVES

Coworking : quand la nature libère les énergies créatives


Publié le 07/06/2016

Image actu

 

Se mettre au vert et profiter d'un environnement serein pour mener à bien votre activité professionnelle, ça vous branche ? Une start-up française en a fait son créneau et vous pouvez même lui donner un coup de pouce sur Ulule. 

 

Comment stimuler son inspiration, sa créativité et faire turbiner la boîte à idées quand son espace de travail devient une contrainte plutôt qu’un atout ? Routine du trajet, collègues trop bruyants, bureaux exigus, limite du coworking… Et si vous profitiez de votre temps professionnel pour reconnecter avec la nature et phosphorer au milieu des oiseaux ? C’est le pari que tente de relever la start-up, Wildesk, avec son projet WildOne, actuellement en cours de financement sur Ulule, en réhabilitant de vieilles caravanes par exemple.

 

Le pitch ? Offrir un espace de travail insolite loin du tumulte de la ville, avec bon sens et respect de l'environnement. Alexis De Loynes, cofondateur de Wildesk, passé par Groupon, Stuart ou encore Chauffeur-Privé décortique sa démarche : « Tout au long de mon parcours professionnel, j’ai toujours eu cette volonté de goûter à la vie d’entrepreneur. L’inspiration est venue des Pays-Bas avec un projet de bureau-caravane. On a décidé d’aller encore plus loin en intégrant cet espace de coworking en pleine nature et en le dupliquant à d'autres espaces d'accueil ».

 

 

Le travail, c'était mieux demain

 

La start-up est déjà dans les starting-blocks : une caravane des années 70 entièrement réaménagée, mobile, modulable, connectée et autonome est déjà prête. Conçue pour quatre personnes, son installation est prévue d’ici à la fin de juin, dans le 19ème arrondissement de Paris, sur le canal de Saint-Denis. Il vous en coûtera 150 euros la journée (à diviser par quatre). Avec un intérieur raffiné et lumineux, vous allez pouvoir vivre une expérience hors du temps et évoluer dans un cadre certes urbain mais champêtre.

 

Précisions de taille, il est possible de faire du café sur place et les toilettes se trouvent juste à l’extérieur. La jeune pousse, soutenue par la ville de Paris, a prévu d’installer deux ou trois autres caravanes avant la fin de l’été. Et les possibilités sont quasi infinies : péniche, container, cabane, maison abandonnée… Pourvu qu’il y ait de la verdure. Pour continuer à grandir, juger la viabilité du projet auprès des internautes et fédérer la communauté Wildesk, une campagne de crowdfunding est en cours. Objectif ? Récolter au moins 7 000 euros. Si le succès est au rendez-vous et que les adeptes se bousculent, un développement à l'échelle nationale voire européenne est à l'étude.

 

 

La nature pour inspirer

 

Pour Alexis De Loynes, il y également un vrai enjeu de société en réanchantant le lieu de travail et en cassant les codes du bureau traditionnel : « On a la volonté de rompre avec le train-train quotidien et d’échapper au tumulte de la ville, avec tout ce que cela implique : le stress, le bruit, la pollution... On est vraiment sur une notion de travail insolite, avec des endroits improbables. Comme peut le faire Airbnb avec ses utilisateurs ». Selon le rapport d’étude internationale, Steelcase, 31% des Français n’apprécient pas leur espace de travail. Les raisons de ce phénomène sont peut-être culturelles : « Nous sommes un vieux pays qui a été riche pendant trop longtemps. Les dirigeants ont pris l’habitude de s’enfermer dans des tours d’ivoire et ils ont aujourd’hui du mal à organiser différemment leurs espaces de travail », déclarait Anne-Marie Sargueil, présidente de l’Institut français du design, dans la revue INfluencia sur le design.

 

Or la nature fait bel et bien partie des remèdes. Dans une interview accordée à INfluencia, dans la revue créativité, le chanteur Moby exprimait ce besoin de sortir des griffes de la cité, en quittant New York pour Los Angeles. En ligne de mire, favoriser les énergies créatives : « Plus le temps passe, plus je me désintéresse de ce que le gens font, car la nature est bien plus intéressante. Vivre entouré de nature change complètement mon point de vue sur le monde. Il y a tellement de choses à découvrir sur la côte ouest que cela m’aide à avoir une perspective différente sur ce qui m’entoure. Donc à être plus créatif ». Un point avec lequel le cofondateur de Wildesk est totalement en accord : « L’homme a besoin de contempler et d’interpréter la nature ». Après le village abandonné en Espagne, le catamaran ou encore les magasins d’une chaîne de fourniture, le coworking n’a pas fini de nous surprendre et de nous emmener dans des endroits toujours plus insolites.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI




Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR