AccueilAUDACELE VAUTOUR, ENNEMI NUMéRO 1 DE LA POLLUTION

Le vautour, ennemi numéro 1 de la pollution


Publié le 10/03/2016

Image actu

 

Au Pérou, le Ministère de l’Environnement utilise l’instinct naturel des vautours pour réaliser une carte virtuelle interactive capable de conscientiser le public sur le problème endémique des déchets. 

 

« Il n'est bon ni pour vous ni pour moi que je sache que la nature m'a fait vautour ». Et si, cher Diderot, le vautour aidait une nature que nous autres humains, continuons de détruire aveuglément ? Rapace mal aimé par la culture populaire, cet oiseau nécrophage fournit pourtant un service écosystémique important. Une campagne du Ministère de l’Environnement péruvien utilise la technologie actuelle pour confirmer que, oui, le vautour est un allié écologique méconnu.

 

Intitulée Gallinazo Avisa, traduisons par « Le vautour avertit », la campagne ministérielle part d’un postulat naturel pour y ajouter un facteur technologique qui grâce à la data récoltée permettra à chaque citoyen de participer à la résolution du problème endémique des déchets. Vous nous suivez ? Concrètement, le concept de Gallinazo Avisa est bête comme un pollueur obtus, mais génial comme le buzz de conscientisation que son message suscite au Pérou.

 

En collaboration avec le Musée d’histoire naturelle de Lima, la capitale, et d’une université locale -qui grâce à des traceurs a déjà étudié les migrations saisonnières de l’espèce- le Ministère de l’Environnement a accroché un système GPS et une GoPro à une volée de vautours. Le but ? Collecter une data GPS en temps réel qui aidera chaque Péruvien à savoir où se trouvent les nombreuses décharges illégales qui, en vingt ans, ont poussé comme des champignons autour de Lima et des autres grandes villes du pays.

 

 

« Les déchets ont gagné et vous refusez de le reconnaître »

 

Chaque oiseau équipé de la caméra grand angle dont se sert désormais Periscope a été affublé d’un nom et d’une histoire pour permettre de suivre ses déplacements sur une carte interactive virtuelle mise à jour en direct. Pour renforcer la personnalisation et donc l’attachement du public à ce vautour devenu allié de l’Homme, la campagne a réalisé un film promotionnel efficace. La narration choisie fonctionne à merveille puisqu’elle laisse la parole (imaginaire) au vautour lui-même. « Depuis des siècles nous défendons l’Homme contre ses ennemis invisibles, avec nos sens et notre estomac, capable d’éliminer les plus puissantes bactéries. Mais les déchets ont gagné et vous refusez de le reconnaître. Alors nous allons vous aider en vous permettant de documenter un énorme problème que vous ne voyez pas, même quand il est sous vos yeux », assure la voix off du spot.

 

Avec cette campagne originale qui a su brillament allier une vérité de l’écosystème avec les possibilités technologiques du moment, le gouvernement péruvien espère éduquer ses citoyens sur les répercussions des décharges illégales et changer la réputation des vautours au sein du grand public, prouvant que l’instinct animalier peut nous aider nous, humains, à prendre conscience et résoudre des problèmes chroniques dangereux pour notre pérennité. Et surtout ne pas oublier que cette opération fait de ces rapaces, une des premières espèces connectées au service de l'environnement et de l'humanité...

 

 

 

 

Pour vivre l'expérience...

 

Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI



Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR