AccueilAUDACEINCOGNITO NOUS REND NOTRE ANONYMAT

Incognito nous rend notre anonymat


Publié le 05/09/2019

Image actu

Ewa Nowak s’est vue remettre le prix Mazda du festival de Lodz pour son brillant projet Incognito, une pièce belle et utile, puisqu’elle empêche toute reconnaissance faciale par les caméras !


 

La surveillance des citoyens est au cœur des recherches faites dans le domaine de l’intelligence artificielle. Les caméras installées dans l’espace public effrayent et nous font vivre dans la crainte d’être vus et repérés. Une préoccupation largement traitée au travers de diverses séries TV dystopiques telles que Black Mirror ou Years and Years.

 

 

Un masque qui permet d'être indéchiffrable

 

C’est en se penchant sur ses propres peurs à ce sujet que la designeuse produit, Ewa Nowak a mis au point « Incognito ». Un objet esthétique puisqu’il est doré, fin, ainsi qu’extrêmement efficace. Ce bijou en laiton conçu comme une paire de lunettes, « un masque » préfère expliquer Ewa Nowak, dont trois éléments permettent au visage d’être indéchiffrable par ces fameux outils de surveillance. Deux ovales recouvrent les pommettes, une pièce parcourt le front dans sa hauteur, des branches s’ajustent derrière les oreilles, et c’en est fini des yeux indiscrets qui s’emparent de la confidentialité de chacun d’entre nous.

 

 

Le prix Mazada Design 2019

 

Les appliques sous les yeux et sur le front, forment un objet poli qui aide à détourner les logiciels utilisés dans les systèmes de sécurité, les caméras publiques et les réseaux sociaux. Ce projet a reçu le prix Mazda Design 2019 au sein de la 13ème édition du design de Lodz, en Pologne. Une manifestation qui fait la part belle à l’innovation et aux nouvelles technologies dont nos vies dépendent chaque fois plus.

 

 

Réparer nos actes moutonniers


Il y a fort à parier que ce masque en laiton sera, dans quelques années incontournable pour ceux qui après avoir « vendu » leur identité sans y prendre garde ou s’en inquiéter plus que ça, sur les réseaux sociaux n’auront de cesse de revenir à l’anonymat. L’époque est décidément à la réparation de tous nos comportements moutonniers. La pièce en question a été testée grâce à l'algorithme DeepFace de Facebook. Merci Ewa Nowak.

 

Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI



Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR