AccueilTENDANCESDISCONNECT : QUI VEUT PARTIR EN MONGOLIE ?

Disconnect : qui veut partir en Mongolie ?


Publié le 11/10/2016

Image actu

 

Besoin d’évasion, de grandes étendues et de déconnexion ? Fotolia by Adobe nous emmène en voyage, direction la Mongolie. Une expérience à retrouver aujourd’hui en accès libre.

 

Après les Philippines, la Namibie et l’Islande, le projet Disconnect part en exploration dans les steppes de Mongolie à la rencontre d’une famille nomade. Aux manettes, on retrouve le photographe allemand, Max Muench et le collectif Gang Corp. Dans un pays qui compte plus de chevaux que d’hommes, avec une population qui n’excède pas les 350 000 habitants, le photographe a pu capturer la beauté sauvage d’un territoire où l’horizon ne s’arrête jamais. Plus frappant encore, la présence humaine relève presque du détail : « J’essaie souvent d’inclure quelque chose de personnel, d’intimidant et d’impressionnant dans mes photos, comme un humain dans un grand paysage. Pour enfin réaliser que nous ne sommes qu’une petite note dans une grande et complexe composition », témoigne Max Muench.

 

Comme nous le confiait Karen Seror, Manager Communications Fotolia France, il y a quelques mois, ce genre d’initiative doit permettre à la marque de fédérer sa communauté et de sortir des sentiers battus en termes de choix d’images : « La découverte de nouvelles cultures, de modes de vies différents et la rencontre avec des hommes et des femmes exceptionnels sont évidemment la clé du voyage, qui n’est pas tant une destination qu’un cheminement, une quête. C’est ce que nous proposons à notre communauté de découvrir en images et en vidéos grâce à Disconnect qui est bâti autour du concept de storytelling. Les images de cette collection font appel à la curiosité et stimulent l’imagination car elles sont dans la narration ». Une expérience de déconnexion à vivre en téléchargeant gratuitement trois photos et un fichier vidéo pendant 24h.

 

 

 

 

Pour avoir un aperçu de cette expédition

 

Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI



Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR