AccueilA NE PAS MANQUERLE RETOUR AUX ORIGINES DE NîMES DANS UN NOUVEL éCRIN

Le retour aux origines de Nîmes dans un nouvel écrin


Publié le 22/04/2018

Image actu

Magnifier son patrimoine culturel via un musée « retour aux origines », tel est l'objectif de la ville de Nîmes sur le point d'ouvrir un lieu culturel sur sa Romanité. Image, expérience, histoire et culture, une promesse de de découvertes et un prétexte pour renforcer la visibilité de cette presque métropole du sud réputée pour ses arènes et sa Maison Carrée.

 

 

Le Musée de la Romanité qui ouvrira ses portes le 2 juin 2018, c’est un nouveau rayonnement pour Nîmes, affirmant son statut de haut lieu romain et sa capacité à créer un nouveau rendez-vous culturel en capitalisant sur son héritage historique et sa personnalité. Une manière de sortir de l'ombre de sa voisine, Montpellier dont l’envergure économique la rend irrémédiablement aspirationnelle. Avec son nouveau bijou, Nîmes se dévoile et fait découvrir des trésors architecturaux et historiques qui vont bien au delà de la tauromachie.

 

Contempler des pièces exceptionnelles, traverser les siècles à la fois du point de vue historique et technologique, décrypter l'influence romaine ou encore s'immerger dans la civilisation antique... une porte d'entrée de la compréhension de la ville et de sa région, et l’occasion aussi de donner une nouvelle vie à des pièces antiques et majeures comme le bronze d’Eros, la statue de Vénus ou encore l’Amphore Gauloise dans un contexte graphique moderne.

 

 

 Un dispositif expérientiel et global 

 

Une inauguration qui s'accompagne d'une campagne de communication qui va même se se déployer au delà des frontières locales, invitant citoyens de France et du monde entier à venir « vivre l’expérience » ! Pour mettre en lumière pas moins de 25 siècles d’histoire, 5500 pièces exceptionnelles issues des collections nîmoises restituées dans leur contexte à l’aide de 65 dispositifs multimédia (réalité augmentée, projections monumentales, cartographies interactives…), un mariage de communication standard et numérique s’impose ! Objectif : solliciter les sens et la sensibilité des visiteurs via le toucher, l'ouïe et la vue. Un disposif conçu et réalisé avec l’agence Alambret communication. Celui-ci prend donc forme via quatre visuels associant les œuvres de la collection aux sensations du corps humain, exprimant l’ambition d’immersion proposée par le futur musée, à travers des dispositifs digitaux et un parcours muséographique.

 

De l’affichage donc, dans les grandes villes de France (Lyon, Marseille, Toulouse, Montpellier…), et un site dédié qui se veut interactif, dynamique et innovant mais surtout répondant au double objectif de donner envie à un large public, français et international, de découvrir le musée, comme à un public plus averti d’y trouver une approche historique, scientifique et une véritable expertise sur la Romanité. Mais déjà, un programme RP avec un angle très international est activé car quand on parle de trésors culturels historiques, les frontières se franchissent aisément ! Et surtout à l'approche des vacances, il n'est jamais trop tôt pour mobiliser les touristes et/ou visiteurs. Le trafic reste le nerf de la guerre, même dans un musée.

 

 

 

 

Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI



Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR