AccueilA NE PAS MANQUERLAISSEZ-VOUS HAPPER PAR QUEENS

Laissez-vous happer par Queens


Publié le 09/09/2018

Image actu

Ecouter le premier album de The Blaze sorti ces jours-ci est une chose. Regarder les clips Territory et Queens en est une autre. Une expérience hors du commun par les temps qui courent. Ce duo de deux parisiens, Guillaume et Jonathan Alric parvient à nous toucher au plus profond. Mais pourquoi ?

 

 

Les réalisateurs Ken Loach, les frères Dardenne, le photographe humaniste Sebastiao Salgado, voilà ni plus ni moins les références visuelles qu’évoquent ces deux-là pour expliquer où ils veulent en venir avec leurs clips. On se permettra d’y ajouter  Abdellatif Kechiche, Claudia Llosa… Et Terrence Malick.

 

The Blaze a même suscité le coup de foudre de Barry Jenkins le réalisateur de Moonlight (oscar du meilleur film 2017), qui n’hésite pas à qualifier le précédent clip Territory (sorti en 2017 il narre le quotidien d’une famille algérienne) comme étant la meilleure œuvre d’art vue en 2017. Idem pour Romain Gavras qui ne tarit pas d’éloges sur cette œuvre sensible. Territory qui dépasse actuellement les 15 millions de vues…

C’est que ces courts métrages dégaget de l’animalité, de l’amour, des corps à corps qui vont droit au cœur. En évoquant les minorités, ils nous parlent à nous tous, humains. Nous disent que nous sommes traversés des mêmes émotions. Et c’est fort.

 

Queens notamment. Nous assistons au deuil d’une jeune femme dont la meilleure amie vient de mourir. La veillée funèbre magnifiquement éclairée est entrecoupée de flash-backs, dans lesquels toute une vie de complicité, d’amour, d’amitié, de rires… défilent sous nos yeux, et attrapent nos sens en deux minutes à peine. Un tour de force renouvelé dans Dancehall et Heaven. Laissez-vous emporter par la caméra de ces deux surdoués. Ce sont des toréadors qui s'immiscent entre les corps de ces femmes et de ces hommes… Quant à leur musique, leurs sons à vous de voir...

 

 

Commentez




Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR