AccueilA NE PAS MANQUERCOMME UN ALBUM D'IMAGES, EN MOUVEMENT

Comme un album d'images, en mouvement


Publié le 19/10/2019

C'est un magnifique 4 minutes que nous offrent Michel et Nico réalisateurs autodidactes représentés par Quad, et primés plusieurs fois pour leurs images. Un film de vacances, dans la mesure où le deal était de produire un mois d'images sur leurs enfants, Sacha et Robinson, sans faire appel à leurs outils numériques, téléphones, Ipad et autres jeux vidéos. Au final, ce  contrat passé entre pères et fils  a donné un film tendre qui a de la gueule. Par ici les amis. 

 

Les réalisateurs Michel et Nico en exclusivité chez Quad depuis 2017 signent un court métrage de 4 minutes sur leurs enfants. L’objectif ? Se battre contre les addictions liées au numérique. Comment ? En décidant d’un commun accord avec les deux jeunes héros Sacha et Robinson, huit ans, de renoncer pendant un mois à leurs divers jeux et écrans, et les emmener dans la vraie vie sans possibilité de se saisir d’un instrument numérique. Ce film de quatre minutes sensible, nous emmène dans leur quotidien. Frustration, acceptation, bonheur sont dans l’ordre, les étapes par lesquelles sont passés les enfants… et les pères.

 

 

Frustration, acceptation, bonheur

 

Les dix premiers jours ont été comme une sorte de cure de désintox au sens où ce qu’ils nous demandaient était aussi simple que d’aller à la plage ou de faire du vélo avec nous…, et l’ennui s’est souvent installé dans notre emploi du temps. Comme quoi, il fallait réellement nous désintoxiquer de nos quotidiens. Puis nous leur avons demandé de faire une liste de ce dont ils rêvaient. L’exercice a fonctionné. Il faut dire que tous les deux avaient déjà fait l’exercice de tourner avec nous dans le spot pour la BBC.

 

Tourné avec Go Pro, téléphones et Blackmagic

 

Et les voici ces enfants, qui font de la planche, vont à la pêche, assistent à un match de foot, se déguisent. Un film comme un album de souvenirs, avec ses maladresses, ses hors champ, ses portraits, ses instants de grâce et puis leurs mots. Les images ont été obtenues à partir de Go Pros, ou des téléphones, et puis une Blackmagic que Nous avions déjà utilisée comme caméra B sur le plateau de tournage lors de nos trois dernières publicités. La black magic a permis de démarrer et de clore le film, avec un joli look organique. Le grain du film, les différents rapports, la qualité vintage chaude, tout illustre les souvenirs. C’est ce que nous voulions.

 

Commentez




Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR