AccueilMEDIALANGUE FRANçAISE : ARRêTEZ LE MASSACRE !

Langue française : arrêtez le massacre !


Publié le 03/09/2014

Image actu

 

Terreur de la rédaction, la " fôte " d'orthographe est très mal perçue par les Français. C'est ce qu'il ressort d'un sondage réalisé par Mediaprism à l'occasion de la parution du livre de Jean Maillet " Langue française : arrêtez le massacre ".

 

Au moment de boucler une newsletter ou une revue, le spectre de la faute d'orthographe n'est jamais bien loin. Lecture, relecture, ultime vérification... la faute d'accord et la mauvaise conjugaison sont traquées tel un fugitif en cavale. Pour mieux comprendre l’amour de nos compatriotes pour notre langue, voici quelques pistes à prendre en considération. Et si jamais vous trouvez une ou deux fautes, dites-vous que l'erreur est humaine.

 

Qu'on se le dise, les Français sont intransigeants face aux fautes d’orthographe commises par les personnages publics (hommes politiques, journalistes, sportifs…). Ils sont d'ailleurs 83 % à penser qu’un personnage public qui fait des fautes de français donne une mauvaise image; mais à l'inverse ils ne sont plus que 7 % à n’accorder strictement aucune importance aux fautes.

 

 

Les sportifs, médaille d’or du jeu de massacre !

 

Les sportifs sont désignés comme les plus grands « massacreurs » de la langue française : 78 % des personnes interrogées déclarent qu’ils commettent souvent des fautes ; ce taux passe à 51 % pour les célébrités (acteurs, chanteurs…) et seulement 19 % pour les journalistes et les hommes politiques !

 

 

Stop aux anglicismes !

 

7 Français sur 10 déclarent utiliser des anglicismes mais seulement 13 % avouent y avoir recours 'souvent'. Ce taux passe à 29 % chez les 18-24 ans ! Les anglicismes les plus agaçants sont : « investiguer » (62 %), « has been » (58 %) et « faire le buzz » (53 %). Ce dernier arrive même en tête des anglicismes détestés par les plus de 50 ans !

 

 

Pléonasmes : faire le « tri sélectif »

 

« Tri sélectif » est le pléonasme le plus entendu et le plus utilisé par nos concitoyens. Si 7 Français sur 10 déclarent l’utiliser, ils ne sont que 21 % à penser cette formule officielle incorrecte ! Le podium des pléonasmes les plus entendus est complété par « au jour d’aujourd’hui » et « s’avérer exact ».  Notons enfin que les pléonasmes « s’avérer exact » et « secousse sismique » sont considérés comme tels par seulement 1 Français sur 5 !

 

 

Mauvais genre et perte d’identité

 

Interrogés sur le genre de certains noms, les Français sont hésitants. Augure, soldes et apogée sont mal sexués par 6 Français sur 10. D’autres mots perdent même leur identité. Ainsi, 86 % des personnes interrogées confondent naguère et jadis, 70 % ne font pas de différence entre conséquent et important, 68 % donnent le même sens à commémoration et célébration et 66 % ne voient pas de différence entre achalandé et approvisionné !

 

En conclusion, les Français veulent que l’on respecte leur langue : 90 % pensent qu’il est temps de réagir et de lutter contre son appauvrissement ! Le livre de Jean Maillet " Langue française : arrêtez le massacre ! " tombe donc à point nommé pour relever ce défi !

 

La rédaction

Commentez




Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR