AccueilMARKETING D'INFLUENCEUNE BD D'ANTICIPATION POUR PARLER ALIMENTATION ET MOBILISER L'OPINION PUBLIQUE

Une BD d'anticipation pour parler alimentation et mobiliser l'opinion publique


Publié le 11/06/2018

Image actu

Comment et que mangerons nous en 2050 ? Où en sera la situation environnementale ? La consommation de produits animaux aura-t-elle baissé, cessé ? Notre alimentation un des piliers majeurs de l’avenir de notre planète et des entreprises. Un sujet abordé par Manger Vers Le Futur, une BD numérique d'anticipation sur l’alimentation.

 

 

Pour sensibiliser le plus grand nombre à la nécessité de faire évoluer durablement nos systèmes alimentaires vers une consommation plus saine et durable, La Chaire ANCA (Aliment Nutrition Comportement Alimentaire), qui dépend d’AgroParisTech, a lancé le 1er juin une BD numérique diffusée sur Instagram. Intitulée Manger Vers Le Futur, et illustrée par Madd, elle sera diffusée pendant 30 jours à raison d’un épisode quotidien. Concours de circonstance ce projet artistique a été financé également en 30 jours sur la plateforme participative, KissKissbank, avec pas moins de 124 investisseurs.

 

 

Un scénario fictif pour parler d’enjeux bien réels

 

À l’aide d’un scénario fictif de l’évolution possible des pratiques et représentations alimentaires entre 2018 et 2050, conçu avec l’aide des experts de la Chaire (sociologues, nutritionnistes, chercheurs...) pour un discours crédible, Manger Vers Le Futur a un objectif en tête : éveiller les consciences et inviter les lecteurs à se poser des questions. Comment pallier à une surconsommation animale ? Qu'est ce que la technologie peut apporter à la condition alimentaire de l’homme ?

 

Un récit haut en couleurs et en humour avec des scènes de vies représentées par 4 amis, fraîchement diplômés se retrouvant année après année autour d’un dîner. Des rencontres leur permettant de faire évoluer leurs rythmes et envies culinaires, avec plus ou moins d’engagement. Des situations de vie quotidienne auxquelles le lecteur peut aisément s’identifier : des conflits personnels et relationnels sur des questions de consommation (l’un végan, l’autre carnivore invétéré, l’un sportif, l’autre casanier aguerris) dans un contexte politique, environnemental et social en pleine mouvance.

 

 

Instagram pour captiver une cible ultra-connectée 

 

Et pour capter l’attention de sa cible -les 20-35 ans que l’on ne manque pas de qualifier de très portés sur la RSE et l’éco-responsabilité- c’est bien évidemment sur Instagram que le projet s’est implanté, format de lecture des millennials par excellence. Chaque jour un post, une année et une nouvelle situation alimentaire à laquelle Ana, Edgar, Raman et Inès font face en échangeant avec une sincérité qui semble sortir tout droit de la vraie vie. Loin des discours moralisateurs, les conversations entre les personnages sont pour l’ANCA une manière intelligente et engageante de communiquer avec une génération qui prend déjà la relève dans une société de consommation alarmante. Pour la Chaire ANCA qui contribue depuis nombreuses années à la durabilité de l’industrie agroalimentaire, c’est un pas de plus vers une démocratisation de l’importance des enjeux alimentaires pour une meilleure sauvegarde de l’environnement, mais aussi pour une survie de l’espèce humaine ! Car quand on pense à 2050, on pense aussi au fait que nous serons alors près de 9 milliards de bouches à nourrir, une donnée qui ne se veut pas rassurante aux vues de l’état des ressources terrestres actuelles.

 

 

Illustrer pour mieux sensibiliser

 

Si ce projet mené avec brio attire aujourd’hui notre attention pour sa dimension créative, pédagogique et sympathique, il n’est pas le seul à se mobiliser sur cette thématique de l’alimentation durable. Depuis quelques années fleurissent BD et livres visant à alerter également de manière détournée sur l'avenir de la planète, de l'alimentation, du climat et d’une vie plus saine. On pense notamment à Nicole Ferroni et Sandra Colombo, humoristes engagées qui publiaient en 2017 « Améliore ta vie pourrie », un petit guide à l’usage de ceux qui veulent « survivre à la vie », mêlant humour et illustration. Du côté de la sauvegarde animale, on pense à Pénélope Bagieu, dessinatrice et auteur du blog Ma vie est tout à fait fascinante, qui lançait en 2016 la BD « Prends, cinq minutes, et signe, copain »  alertant sur les dangers du chalutage et aidant à faire grimper les signatures de la pétition de l’association Bloom à ce sujet.

 

Des projets nombreux, des directions artistiques variées et des sujets multiples mais une ambition commune : alerter l’opinion publique sur les sujets sociétaux et politiques fondamentaux à force de créativité et de formats ludo-pédagogiques.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un peu d'info sur la Chaire ANCA

 

Extrait de la BD de Pénélope Bagieu« Prends, cinq minutes, et signe, copain »

 

 

 

 

 

 

Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI



Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR