AccueilLOCALL'ALIMENTARIUM, LE MUSéE CAUTION DE NESTLé

L'Alimentarium, le musée caution de Nestlé


Publié le 08/12/2015

Image actu

 

Face au lac Leman, Nestlé développe Alimentarium, un centre scientifique et pratique dédié à la nutrition et aux usages alimentaires. Décryptage par Daniel Bô.

 

Alimentarium, érigé en 1920 à Vevey, a d’abord été le siège administratif de Nestlé. Depuis 30 ans, il est son musée consacré à l’alimentation.

 

 

Une vision socio-culturelle de l’alimentation

 

Sur 1250 m² répartis sur 3 étages, la marque, où sa présence reste très discrète, l’a conçu comme un lieu de culture scientifique fidèle à la signification latine de son nom qui fait aussi écho à la notion d’ « arboretum ». Ainsi ses extérieurs sont occupés par un jardin potager.

 

 

 

Son parcours, divisé en 4 thématiques : "Manger" "Cuisiner" "Acheter" "Digérer", colle parfaitement à cette volonté de transmission scientifique. A la différence de marques comme Mondelez qui privilégie la dimension de plaisir sensoriel.

 

 

 

« Manger » se penche sur la dimension socio-culturelle des habitudes alimentaires. On y retrouve aussi l’engagement RSE du groupe : avec les Nids d’Or. Concours d’actions en faveur de la transmission de la culture alimentaire française, organisé chaque année, depuis 2008, par sa Fondation.

 

 

 

 

Au programme également : les questions de sécurité alimentaire, un des piliers de sa communication, comme l’indique son signature : « Good Food, Good Life ».

 

 

Une forte volonté pédagogique

 

Très interactif, le musée est accessible aux adultes comme aux enfants. Et sa partie « Cuisiner », organise des ateliers tous les après-midis, tandis que des chefs y préparent des plats à acheter et emporter.

 

 

 

 

« Digérer » est équipé d'une salle de cinéma et propose de nombreuses activités interactives pour illustrer le fonctionnement du système digestif de manière ludique.

 

 

 

 

Les rénovations en cours jusqu’à juin 2016 seront dans la continuité de cette vocation pédagogique, avec la mise à disposition de contenus d’e-learning pour sensibiliser et former le public aux bons comportements alimentaires. Le musée repose ainsi comme la fondation sur deux axes : « l’un […] scientifique, pour comprendre; l’autre […] pratique, pour agir ».

 

 

 

 

Un positionnement d’expert impartial

 

« Acheter », retrace l’évolution historique de divers produits de consommation courante, parmi lesquels quelques anciennes gammes Nestlé.

 

 

 

 

Le seul espace explicitement dédié à la marque est l’ancien bureau du PDG, témoin de l'histoire du groupe et de ses produits phares tels que le lait en poudre pour bébés, le chocolat au lait et le Nescafé.

 

 

 

 

La boutique offre des objets de l'art de la table et des productions des chefs plutôt que des produits Nestlé. Cette absence de promotion directe souligne l’indépendance du musée par rapport aux enjeux commerciaux du groupe, et renforce la crédibilité de ses prises de parole sur l’alimentation.

 

 

 

 

L’Alimentarium participe ainsi, avec les travaux de la Fondation Nestlé, à construire une image vertueuse du groupe comme référence scientifique de l’alimentation dans le débat public bien au-delà de sa mission commerciale. Pour entériner cette vocation de référence universelle sur le sujet, Nestlé s’approprie d’ailleurs les symboles les plus élémentaires de l’alimentation. Une sculpture de fourchette plantée dans le lac Léman fait écho au logo du musée, une cuillère.

 

 

 

 

Une autonomie tellement revendiquée que les problématiques de l'alimentation (scandales sanitaires, questions économiques sujettes à débat…), ne sont absolument pas abordées dans le parcours. Plaçant habilement le lieu au-dessus de ces débats, tel un arbitre impartial. Avec un effet bénéfique sur la marque, forcément.

Commentez





Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR