AccueilINNOVATIONSLE PREMIER DRONE SOUS-MARIN TAILLé POUR LES RéSEAUX SOCIAUX

Le premier drone sous-marin taillé pour les réseaux sociaux


Publié le 29/06/2017

Image actu

 

Imaginez un drone à l’apparence de poisson plongeant jusqu’à 60 mètres de profondeur, doté d’une caméra 4K reliée à une application smartphone et d’une fonction de partage sur les réseaux sociaux. Son nom : Biki, un appareil pas plus grand qu’un ballon de rugby créé par RoboSea.

 

Lorsqu’on prononce le mot drone, on pense généralement à un appareil volant à 4 hélices. Ou encore à des submersibles marins de grande taille. Biki n’est rien de tout ça : conçu par l’entreprise américaine, RoboSea, ce petit objet à l’apparence de poisson est en campagne sur Kickstarter. Pas de soucis à se faire, la société a déjà réuni 200 000$ sur les 20 000 espérés.

 

Et c’est mérité. Car ce drone marin bionique à taille très réduite n’a pas comme seul mérite de posséder toutes les fonctions nécessaires à l’objet marin. Certes, il est capable de plonger jusqu’à 60 mètres, de moduler sa vitesse jusqu’à 2 km/h malgré le courant, d’émettre des décibels très faibles pour ne pas effrayer la faune, de bénéficier d’une navigation stable et d’une détection d’obstacles. Mais ce qui est le plus innovant, en dehors de son prix raisonnable (600$), c’est que Biki a des fonctionnalités façonnées pour les réseaux sociaux et nos pratiques numériques.

 

 

De quoi devenir la star d’Internet

 

Doté d’une caméra 4K à 150°, ce drone marin est capable d’enregistrer sur une carte mémoire 32 GO ce qu’il capte durant une autonomie de 2 heures et de le retransmettre en direct sur le smartphone de son utilisateur par une application dédiée. Cela permet de collecter le contenu et de le partager immédiatement sur les réseaux sociaux, l’appli étant doté d’un bouton « share ». L’autre possibilité, c’est de piloter l’engin à distance via son téléphone au lieu de passer par la traditionnelle télécommande (qui est néanmoins livrée avec). Ce qui fait de Biki une « Go Pro sous-marine » navigable.

 

Et ce n’est pas seulement la technologie qui fait de Biki, un drone conçu pour les réseaux sociaux. En plus de filmer, l’utilisateur qui pilote le drone peut activer à distance le mode photo pour prendre des selfies en temps réel. Tout ce qu’il faut pour capturer l’instant, qu’on soit en piscine avec ses enfants ou en pleine mer parmi de magnifiques bans de poisson. Et cerise sur le gâteau, si l’appareil n’a plus de batterie, il fait appel à son GPS intégré pour remonter à la surface et se diriger vers le smartphone connecté. De quoi rassurer les social addicts.













Imaginez un drone à l’apparence de poisson plongeant jusqu’à 60 mètres de profondeur, doté d’une caméra 4K reliée à une application smartphone et d’une fonction de partage sur les réseaux sociaux. Son nom : Biki, un appareil pas plus grand qu’un ballon de rugby créé par RoboSea et en campagne sur Kickstarter.

 

Lorsqu’on prononce le mot drone, on pense généralement à un appareil volant à 4 hélices. Ou encore à des submersibles marins de grande taille. Biki n’est rien de tout ça : conçu par l’entreprise américaine, RoboSea, ce petit objet à l’apparence de poisson est en campagne sur Kickstarter. Pas de soucis à se faire, la société a déjà réuni 200 000$ sur les 20 000 espérés.

Et c’est mérité. Car ce drone marin bionique à taille très réduite n’a pas comme seul mérite de posséder toutes les fonctions nécessaires à l’objet marin. Certes, il est capable de plonger jusqu’à 60 mètres, de moduler sa vitesse jusqu’à 2 km/h malgré le courant, d’émettre des décibels très faibles pour ne pas effrayer la faune, de bénéficier d’une navigation stable et d’une détection d’obstacles. Mais ce qui est le plus innovant, en dehors de son prix raisonnable (600$), c’est que Biki a des fonctionnalités façonnées pour les réseaux sociaux et nos pratiques numériques.

 

De quoi devenir la star d’Internet

Doté d’une caméra 4K à 150°, ce drone marin est capable d’enregistrer sur une carte mémoire 32 GO ce qu’il capte durant une autonomie de 2 heures et de le retransmettre en direct sur le smartphone de son utilisateur par une application dédiée. Cela permet de collecter le contenu et de le partager immédiatement sur les réseaux sociaux, l’appli étant doté d’un bouton « share ». L’autre possibilité, c’est de piloter l’engin à distance via son téléphone au lieu de passer par la traditionnelle télécommande (qui est néanmoins livrée avec). Ce qui fait de Biki une « Go Pro sous-marine » navigable.

Et ce n’est pas seulement la technologie qui fait de Biki, un drone conçu pour les réseaux sociaux. En plus de filmer, l’utilisateur qui pilote le drone peut activer à distance le mode photo pour prendre des selfies en temps réel. Tout ce qu’il faut pour capturer l’instant, qu’on soit en piscine avec ses enfants ou en pleine mer parmi de magnifiques bans de poisson. Et cerise sur le gâteau, si l’appareil n’a plus de batterie, il fait appel à son GPS intégré pour remonter à la surface et se diriger vers le smartphone connecté. De quoi rassurer les social addicts.

Imaginez un drone à l’apparence de poisson plongeant jusqu’à 60 mètres de profondeur, doté d’une caméra 4K reliée à une application smartphone et d’une fonction de partage sur les réseaux sociaux. Son nom : Biki, un appareil pas plus grand qu’un ballon de rugby créé par RoboSea et en campagne sur Kickstarter.

 

Lorsqu’on prononce le mot drone, on pense généralement à un appareil volant à 4 hélices. Ou encore à des submersibles marins de grande taille. Biki n’est rien de tout ça : conçu par l’entreprise américaine, RoboSea, ce petit objet à l’apparence de poisson est en campagne sur Kickstarter. Pas de soucis à se faire, la société a déjà réuni 200 000$ sur les 20 000 espérés.

Et c’est mérité. Car ce drone marin bionique à taille très réduite n’a pas comme seul mérite de posséder toutes les fonctions nécessaires à l’objet marin. Certes, il est capable de plonger jusqu’à 60 mètres, de moduler sa vitesse jusqu’à 2 km/h malgré le courant, d’émettre des décibels très faibles pour ne pas effrayer la faune, de bénéficier d’une navigation stable et d’une détection d’obstacles. Mais ce qui est le plus innovant, en dehors de son prix raisonnable (600$), c’est que Biki a des fonctionnalités façonnées pour les réseaux sociaux et nos pratiques numériques.

 

De quoi devenir la star d’Internet

Doté d’une caméra 4K à 150°, ce drone marin est capable d’enregistrer sur une carte mémoire 32 GO ce qu’il capte durant une autonomie de 2 heures et de le retransmettre en direct sur le smartphone de son utilisateur par une application dédiée. Cela permet de collecter le contenu et de le partager immédiatement sur les réseaux sociaux, l’appli étant doté d’un bouton « share ». L’autre possibilité, c’est de piloter l’engin à distance via son téléphone au lieu de passer par la traditionnelle télécommande (qui est néanmoins livrée avec). Ce qui fait de Biki une « Go Pro sous-marine » navigable.

 

Et ce n’est pas seulement la technologie qui fait de Biki, un drone conçu pour les réseaux sociaux. En plus de filmer, l’utilisateur qui pilote le drone peut activer à distance le mode photo pour prendre des selfies en temps réel. Tout ce qu’il faut pour capturer l’instant, qu’on soit en piscine avec ses enfants ou en pleine mer parmi de magnifiques bans de poisson. Et cerise sur le gâteau, si l’appareil n’a plus de batterie, il fait appel à son GPS intégré pour remonter à la surface et se diriger vers le smartphone connecté. De quoi rassurer les social addicts.

 

Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI



Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR