AccueilIMAGELA SAGA DE CET éTé POURRAIT êTRE UNE BD SUR INSTAGRAM

La saga de cet été pourrait être une BD sur Instagram

IMAGE avec IMAGE

Publié le 28/06/2017

Image actu

Si vous comptiez lâcher votre smartphone cet été, n’en faites rien. Arte France et Bigger Than Fiction vous livrent une histoire sous forme de bande dessinée déclinée sur Instagram. Au vu des premiers éléments, c’est très prometteur.

 

Ouvrez bien grands les yeux et mobilisez votre attention. Le projet qui va suivre est une petite bombe éditoriale et montre à quel point papier et numérique peuvent former un duo redoutable. Une complémentarité évidente qui devrait en inspirer plus d’un.

 

Aux manettes, on retrouve une coproduction signée ARTE France et Bigger Than Fiction pour ce qui pourrait bien devenir votre addiction estivale. Une bande dessinée entièrement conçue pour Instagram et diffusée sur le compte @ete_arte, du 29 juin au 27 août prochains, à raison d’un épisode par jour.

 

 

Une série qui rend addict

 

Sobrement et judicieusement intitulée" Été ", la « série » rejoue une problématique vieille comme le monde mais qui marche à chaque fois : l’amour (et tout ce qui va avec) : « Abel et Olivia sont en couple, ils sont heureux. Ils décident, juste avant de s’engager, de se séparer le temps d’un été pour tout essayer. L’été est une parenthèse, hors de la routine, et une période idéale pour l’expérimentation. Ils ont donc deux mois pour reprendre leur liberté et faire des choix « extraordinaires » », peut-on lire dans la présentation.

 

Une histoire qui va forcément raisonner en chacun de nous et on ne peut que se projeter sur les deux protagonistes, avec cette obsession de cocher des cases vides. Que ferais-je à leur place et comment réagir face aux choix d’Abel et Olivia ? Il y a quelques jours, on invitait nos lecteurs à troquer leur smartphone contre un vieux mobile afin de passer des vacances déconnectées, loin de l’agitation numérique. Une rareté. Quand on est face à un contenu aussi intelligent, la digital detox en prend un coup et la cure mérite quelques entorses.

 

 

Les ficelles d’Instagram

 

Avec 15 millions d’utilisateurs en France et un lead récent sur les stories, devant Snapchat, Instagram s’impose comme le réseau social numéro 1 pour raconter des histoires et faire vivre des aventures. Un format BD qui colle parfaitement et qui est même sublimé par des fonds sonores, de l’animation, de la vidéo, des stories et une bande son signée Santoré. Tous les mécanismes sont activés pour un compte qui culmine a plus de 7 000 abonnés .

 

A l’occasion de la dernière édition de la Nuit Blanche à Paris, BETC mettait au point une carte interactive sur Instagram pour faire découvrir la programmation de l’événement, une adaptation de l'œuvre de Francesco Colonna, l’histoire de Poliphile. Une déambulation numérique surprenante qui permettait de réunir toutes les informations sur son smartphone, de manière ludique. Si le dispositif manquait un peu d’interactivité, le contenu était à la hauteur avec 198 publications. Les annonceurs auraient tout intérêt à se pencher sur cette forme narrative, avec du contenu plus long, plus travaillé, plus réfléchi.. Cécile Coulon, X, ne vous dira pas le contraire. Dans la revue Curiosité d'INfluencia, elle s’explique : « Aujourd’hui, on va de plus en plus vite, mais de moins en moins loin… il faut réussir à lire jusqu’au bout, ça s’apprend ». Quand on voit le récent travail d’Havas Paris pour le Groupe BPCE, ne vous étonnez pas non plus de liker dans un avenir proche, les photos et le texte d’un rapport annuel d’activité.

 

Courant septembre, la BD " Eté " sera disponible en librairie et on sera curieux de connaître son succès auprès du grand public. Sur le numérique en tout cas, le volet promotionnel est costaud et les plus jeunes auront peut-être envie de posséder l’ouvrage, de le feuilleter à n’importe quel moment de leur vie. Avec pourquoi pas un tome 2 pour grandir avec les personnages et qui confirmerait la capacité d'Arte France à sortir des sentiers battus en terme d'écriture et de contenu pour mieux divertir ses publics ?

 

 

 

 

Commentez




Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR