AccueilIMAGEUNE AUTRE IMAGE DU LITTORAL FRANçAIS

Une autre image du littoral français


Publié le 23/03/2017

Image actu

 

Pour mettre un coup de projecteur sur le littoral français au potentiel touristique mal exploité, Atout France sort le bleu de chauffe avec une campagne qui appelle à l'évasion. Le début d'une belle histoire ? 

 

« Imagine France en bord de mer ». C’est propre, c’est net, et ça a même un goût de nostalgie. Pour mettre en avant ses destinations littorales, Atout France, l'Agence de développement touristique de la France, muscle son jeu avec une campagne signée par l’artiste photographe Maia Flore. Un choix judicieux qui nous permet de redécouvrir nos côtes d’une manière très poétique et enfantine, limite fragile. Au total, 52 photos, 4 films et 26 capsules vidéos complètent le dispositif et les premiers éléments déjà diffusés sont prometteurs. Un travail sur l’image nécessaire pour toucher une clientèle internationale qui a besoin d’être rassurée sur les conditions d’accueil.

 

 

Le littorial en a sous la pédale

 

Imagine France en bord de mer nous reconnecte justement avec la nature et la sérénité, une douce agitation qui donne envie de partir à la découverte des ces pépites. Le travail de Maia Flore sera exploité dans toutes les actions menées par Atout France à l’international. Un déploiement déjà en marche dans plusieurs pays européens (Grande Bretagne, Allemagne, Belgique, Suisse, Pays Bas…) avec des campagnes digitales, de l’affichage et des expositions.

 

En tout cas, le potentiel digital d'une telle prise de parole est indéniable et ce genre de contenu est très apprécié sur Instagram, un appel à sortir des sentiers battus et à découvrir des « bleds paumés » près de chez soi. Un insight utilisé il y a quelques mois par Renault et We Are Social avec #ZOECityBreak. Le message ? Devenez des explorateurs de votre région. Et l'hexagone a un sacré potentiel. Avis aux esprits créatifs, vous avez un boulevard.

 

 

 

 

 

Cassis

 

 

 

 

Calvi

 

 

 

 

Saint-Jean-de-Monts

 


Commentez




Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR