Accueil#FRENCHINCHINA#FREDINCHINA : LES MILLENIALS DéPRIMENT SéRIEUSEMENT LA GéNéRATION Y

#FredInChina : les millenials dépriment sérieusement la génération Y


Publié le 22/02/2016

Image actu

 

Comprendre l’Empire du Milieu n’est pas chose aisée pour les Occidentaux… Frédéric Raillard, le co-fondateur de FF GROUP analyse chaque semaine pour BFM Business et INfluencia le premier marché du monde à travers cette chronique social media inédite. Depuis plus d’un an Fred décrypte cette Chine ultra-connectée qui compte près de 800 millions de netizens en partageant ce qu’il a vu, lu et entendu sur Weibo, WeChat, Huaban, Youku. INfluencia est partenaire de cette aventure...

 

 


HotPost : Les millenials dépriment sérieusement la génération Y

 

La Y-Gen ou génération Y ou encore appelée Post-90’s en Chine a fait l’objet d’une vidéo complètement déprimante. Diffusée sur une sorte de personal media de WeChat qui publie des contenus très quali , elle montre ces fameux « jeunes » se sentir âgés. Sous forme d’une galerie de portraits, ils expliquent ce moment où ils ont accusé le coup de vieux, notamment par rapport aux millennials, la génération née après l’an 2000 qui est très importante en Chine (beaucoup plus qu’à l’Ouest) et qui fait l’objet de toutes les attentions notamment en marketing.

 

Un abandon donc qui déprime la génération Y et qu’elle exprime au fil des images très sérieuses mais assez drôles quand même. Notamment quand une jeune fille révèle qu’elle s’est sentie vieille lorsqu’elle n’est plus sortie sans maquillage. Ou cette autre qui dit porter parfois des chaussettes en laine, et plus de mini jupes et qu’elle a même froid pour les millenials qui en revêtent. Amusant aussi d’entendre ce jeune homme choqué lorsqu’on lui a dit “merci Monsieur” après avoir donné un renseignement dans la rue. Ou cet autre dire ne plus être capable d’être romantique et qu’il n’y voit plus aucun intérêt notamment avec sa femme...! A voir ici.

 

 

HotTopic : Nouvel An Chinois, révélateur du gouffre entre la ville et la campagne

 

Le Nouvel An Chinois 2016 a célébré l’avènement de l’année du singe. Et comme chaque fois, cette fête très importante a généré le plus grand mouvement migratoire du pays toutes espèces confondues, puisque les Chinois rendent visite à leurs familles. Pour principalement manger, boire du baijiu, distribuer des enveloppes d’argent et raconter ce qui se passe.

 

Comme cette Shanghaienne qui a décidé de se rendre dans la famille de son petit ami qui habite à la campagne et qu'elle ne connaissait pas encore. Or, découvrant avec horreur à quel point celle-ci vivait dans le dénuement, elle a partagé sa stupéfaction sur les réseaux sociaux en postant des images du repas qu’elle a trouvé très pauvre et peu ragoutant. Tout en disant dans ses messages ne pas pouvoir manger ni subir cela, au point d’aller jusqu’à la rupture avec son petit ami. Une attitude choquante pour toute la Chine qui a suscité des réactions hyper virulentes. De plus, venant de Shanghai où les habitants ont la réputation d’être matérialistes, elle a été violemment critiquée avec des invectives du type : “Comment oses-tu traiter cette famille comme ça ? Ils méritent le respect. lls ont peut-être tout donner pour préparer ce repas et toi tu ne les respectent même pas”. Même le petit mouvement initié par des populations urbaines qui ont éssayé de la soutenir en disant comprendre qu’elle n’ait pas envie de cette vie rurale, ont trouvé impardonnable et incompréhensible sa réaction. Aussi violent que malheureux cet incident montre le gouffre qui existe entre les urbains riches et éduqués, et les ruraux moins instruits et fortunés... et peut-être même d’une autre époque. Le gouffre est tel qu’il est pris très au sérieux par le gouvernement qui travaille pour maintenir une cohésion nationale, particulièrement pendant le Chinese New Year. A voir ici :

 

 

HotBrand : Bagarre entre Alipay et Tencent pour le gala du CYN, l’équivalent du Super Bowl chinois

 

Vous savez qu’il existe une grande bataille chaque année, un peu comme au Super Bowl aux États-Unis, lors du Gala du CNY diffusé sur CCTV, entre les grandes marques. Lors de ce gala télévisé, il y a une énorme loterie où de l’argent est distribué aux participants directement sur leur smartphone. Après avoir été gérée en 2015 par Tencent via WeChat, cette année la loterie a été confiée à Alipay, son concurrent du groupe Alibaba, contre un droit d’entrée de 269 millions de RMB payé à la chaîne CCTV. L'app d'Alibaba a ainsi fait gagner 215 millions de RMB à 79 000 gagnants soit une moyenne de 271 RMB pour chaque participant. Tout en générant plus de 324 milliards d’interactions et plus de 800 millions de RMB à travers son système de paiement. Un tableau d’honneur dont s’est enorgueilli Alipay.

 

Mais la réaction de Tencent ne s’est pas faite attendre, faisant notamment valoir que la loterie a été jugée très compliquée par les participants, car, par exemple, pour déverrouiller des cartes, il fallait avoir 10 amis sur Alipay. Là, où l’année dernière Tencent avait opté pour la simplicité en proposant juste de secouer le mobile pour participer. Ce dernier a donc défendu son titre de vainqueur en ayant permis de partager 516 millions via les hongbaos (enveloppes rouges digitales faisant office de petite loterie) et affirmant qu’au total 32,1 milliards de RMB ont été échangés grâce à elles sur WeChat. A voir ici.

Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI



Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR