Accueil#FRENCHINCHINA#FREDINCHINA : L’HOMOSEXUALITé FASCINE MAIS PAS à LA TV

#FredInChina : l’homosexualité fascine mais pas à la TV


Publié le 29/02/2016

Image actu

 

Comprendre l’Empire du Milieu n’est pas chose aisée pour les Occidentaux… Frédéric Raillard, le co-fondateur de FF GROUP analyse chaque semaine pour BFM Business et INfluencia le premier marché du monde à travers cette chronique social media inédite. Depuis plus d’un an Fred décrypte cette Chine ultra-connectée qui compte près de 800 millions de netizens en partageant ce qu’il a vu, lu et entendu sur Weibo, WeChat, Huaban, Youku. INfluencia est partenaire de cette aventure...

 

 

 

HotTopic : l’homosexualité fascine mais pas à la TV

 

Le HotTopic peut réserver des surprises. Comme celui de la semaine dernière, « Nouvel An chinois, révélateur du gouffre entre la ville et la campagne », qui s’est révélé un gros canular et qui mérite une explication. Son auteure, une jeune femme qui n’était même pas Shanghaienne comme elle le prétendait, ne voulait faire que du buzz. Elle a réussi son coup mais a stupéfait toute la Chine -nous y compris- quand sa « blague » a été révélée au grand jour.

 

Celui de cette semaine est une série télévisée intitulée « Addiction ». Elle s’articule autour de 4 lycéens, tous très beaux vêtus de leur uniforme blanc et bleu. Ces garçons sont aussi ce qu’on appelle des BL ou Boys Love. Lancée le 29 janvier, elle a, dès le 9 février, atteint le top 10 des séries les plus regardées. Car le sujet de l’homosexualité en Chine fascine énormément, notamment les femmes hétérosexuelles. Mais dès le 22 février, à 3 épisodes de la fin, elle a été censurée par les autorités.

 

Un mouvement de déception s’est aussitôt manifesté aussi bien du côté des adolescents agacés par la censure et déçus de ne pas voir la fin, que du côté des parents, toutefois plus tempérés, car s’ils soutiennent l’homosexualité, ils ne souhaitent pas en voir la promotion à la télévision. Un sujet qui a été particulièrement débattu comme en témoigne le nombre de média impressions : 810 millions. A voir ici.

 

 

HotBrand : ApplePay fait la part belle à Union Pay

 

ApplePay, le système de mobile payment d’Apple très attendu en Chine, est arrivé en force. Tant le mobile payment (comme on le voit chaque semaine) est au cœur de la grande bataille du digital entre Baidu, Alibaba, et Tencent, appelée BAT War. D’où l’importance des applications de taxi qui en sont un des premiers usages dans la vie quotidienne.

 

L’arrivée du player américain a forcément fait parler toute la Chine, mais aussi parce que l’événement a été soutenu par les marques américaines : McDonald’s, Starbucks, KFC... La jeunesse chinoise n’était pas peu fière de l'inaugurer, un peu comme quand ils utilisaient Instagram alors qu’il était encore interdit. Mais aussi avec beaucoup d’amusement, car souvent ils sont bien mieux informés sur son fonctionnement que les vendeurs eux-mêmes. Une situation donnant de nombreuses vidéos où ces mêmes jeunes expliquent ApplePay aux vendeurs. Et faisant énormément rire sur la Toile comme cette photo de 4 rois qui fait allusion à une série télévisée chinoise. Sauf que là, un roi représentait Alipay, un autre WeChat Pay, un troisième Apple Pay et le dernier -qui, dans la série,est le plus intelligent et qui agit dans l’ombre- incarnait Union Pay. Pourquoi ? Car derrière ApplePay, il y a tout simplement cette grande banque chinoise qui apparait comme la grande gagnante du deal. A voir ici.

 

 

HotPost : doit-on des excuses au défenseur avant l’heure des ondes gravitationnelles ?

 

Les ondes gravitationnelles et la récente découverte scientifique qui valide la théorie d’Albert Einstein, ont fait l’objet d’une vidéo diffusée pendant un talk show de la TV chinoise. Consacré à des entretiens d’embauches, son principe est de mettre en face d’un jury, des candidats. Il y a quelques années un homme y avait participé. Voulant devenir scientifique, il avait évoqué cette théorie des ondes gravitationnelles. Le jury s’était alors moqué de lui, allant même jusqu’à le ridiculiser. Des petits malins se sont amusés à ressortir cette vidéo et à la poster sur les réseaux sociaux pour, cette fois-ci, se moquer du jury. Ce dernier jugé arrogant a récolté tout un tas de commentaires ironiques. Certains ont même demandé qu’il présente des excuses officielles. Tandis que d’autres étaient plus modérées faisant remarquer que les propos du candidat en question n’étaient pas de la plus grande pertinence et qu’il ne méritait peut-être pas d’excuses. A voir ici.

Commentez




Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR