AccueilEXPLORATIONMOBILITé : LE BUS QUI PREND LA TêTE D’UN MUSéE

Mobilité : le bus qui prend la tête d’un musée


Publié le 03/04/2017

Image actu

Baptisé MuMo, ce bus-musée itinérant est unique en son genre. Sa deuxième version a pour vocation de déplacer l’exposition« Exquis » du Fonds Régional d’Art Contemporain de ville en ville. Son design pensé comme un cirque par Matali Crasset pourrait inspirer d’autres communications mobiles différenciantes…

 

Ultra mobile, design, gratuit, support événementiel et maillon territorial autour d’une seule mission mais de la plus haute importance : faciliter la rencontre des enfants avec des œuvres d’art en milieu rural ou dans les zones sensibles. Tel est le concept utilitaire, généreux et séduisant du bus-musée imaginé par Ingrid Brochard. Tellement attrayant que depuis son lancement en 2010, MuMo (pour Musée Mobile) n’a pas chômé avec 270 étapes dans 7 pays d’Europe et d’Afrique et 68 000 enfants accueillis qui ont pu découvrir les œuvres d’une vingtaine d’artistes de la scène contemporaine internationale.

 

Unique en son genre et lauréat de « La France s’engage » (*), ce laboratoire d’éducation culturelle passe à la vitesse supérieure et va être dupliqué en 4 exemplaires pour sillonner les régions de France. Objectif : « devenir un levier et un outil au service des acteurs responsables de la politique culturelle des territoires, des enseignants et des habitants ». Et notamment répondre aux attentes des professeurs sans grands moyens pour relever les nouveaux défis de l’éducation artistique et culturelle, inscrite dans la Loi sur la refondation de l’Ecole de 2013.

 

 

Aller directement sur les lieux de vie

 

Qui dit nouvelle mission, dit nouvelle architecture dessinée par Matali Crasset. Un défi, car pour être le plus ambulant et agile possible et s’installer dans des lieux de vie tels que les cours d'école, les centres de loisirs ou les parkings de quartier, il est véhiculé par un camion dont le look n’est pas forcément le plus poétique et convivial. Pour lui rendre de son attractivité et séduire le jeune public, la designer a choisi la thématique du cirque et a conçu des ailes dépliables, horizontales et latérales propices à l’installation d’ateliers et d’expositions extérieures. Tout en plongeant les visiteurs au cœur de la peinture, de la sculpture, de l’installation, de la vidéo et du design. Ainsi revisité, MuMo2 va partir sur les routes d’Ile de France et de Normandie de mai à octobre 2017 pour révéler l’exposition « Exquis ! » des FRAC (Fonds régional d’art contemporain) de ces deux régions.

 

En emmenant, aux quatre coins de la France ou à l’étranger, des collections publiques et en proposant à différents publics (enfants, personnes à mobilité réduite ou prises par leur activité professionnelle…) des activités ou des outils pédagogiques et numériques, ce lieu itinérant est un formidable vecteur de partage et d’ouverture à l’autre. Il a également la vertu de désacraliser ce qu’un musée peut représenter, permettant à beaucoup d’oser franchir sa porte et d’accéder à la culture. Une démarche nomade et culturelle qui, en allant dans des endroits peu habituels, voire ignorés, se rapproche aussi de l’art de la rue. Autant de passerelles qui, pour une marque ou un institutionnel qui voudraient déployer son image différemment ou s’adresser à des cibles plus diversifiées, sont source d’un rayonnement hors les murs, riche et sûrement porteur. Déjà, MuMo2 reçoit le soutien d’acteurs publics et privés comme la Fondation SNCF ou encore les ministères de l’Education Nationale, de la Culture et de la communication, ainsi que de la Ville, de la Jeunesse et des Sports. Un cercle non exhaustif bien sûr !

 

(*) Une distinction créée à l’initiative de François Hollande, du ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports et de la Fondation Total pour apporter un soutien stratégique et financier aux projets innovants pour les jeunes.

 


 


Commentez





Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR