AccueilLA CULTUREQUAND L'ART POP DE WALALA S'EMPARE D'UNE STATION SERVICE HS

Quand l'art pop de Walala s'empare d'une station service HS


Publié le 10/12/2019

Image actu

 

Puisque INfluencia lance ce 26 décembre sa revue papier consacrée à l'affichage, à la communication extérieure, et événementielle, la rédaction en profite pour vous faire partager des projets qui n’ont, faute de place, pu être traités à l'intérieur de ces pages. Aujourd’hui Camille Walala et Justkids.

 

 

Elle s’appelle Camille Walala, elle aime les couleurs qui flashent, adore les rayures noir et blanc plus que tout, se damnerait pour un petit pois géant vert pomme, et donnerait sa vie pour recouvrir des villes entières de figures géométriques. Justkids, agence de création lancée en 2014 dont l’équipe est exclusivement féminine conçoit, organise et produit des projets complets à échelle internationale en faisant appel à des artistes. Sa fondatrice franco-américaine, commissaire priseur de formation, Charlotte Dutoit a eu le coup de foudre pour ses précédentes œuvres, et l’a emmenée dans l’Arkansas, au sein de la seconde ville à la frontière de l'Oklahoma peuplée de 90 000 habitants.

 

 

 

L’objectif ? Transformer une station service hors… service depuis les années 50. Un lieu désaffecté qui se situe à l’intersection de la Grande Avenue et de la 11ème rue de Fort Smith, marquant ainsi désormais l’entrée en centre ville avec l’habillage baptisé Walala Pump & Go. Son style pop tribal éclectique aux motifs de couleurs géométriques vibrantes mettent ainsi en évidence les éléments existants avec un dynamisme communicatif.

 

 

Offrir des festivals, des expositions, des oeuvres d'arts

 

Comme l’explique Charlotte Dutoit, « les villes sont en demande de talents inspirés afin d’offrir au public en constante évolution, des œuvres d'art, des festivals, des expositions, des programmes d’artistes en résidence, et enfin ont besoin de conseil en investissement artistique et projets collaboratifs avec les marques ». Cette fois le commanditaire est The Unexpected, organisateurs d’événements, festivals qui ont chargé Justkids de réhabiliter ce lieu oublié pour notre plus grande joie. De son côté, Camille Walala explique "avoir adoré adoré la structure et son emplacement. La gare est à un carrefour d’où l’on peut voir la station sous de nombreux angles.

 

 

La tribu sud-africaine Ndebele

 

L'artiste s'est inspirée de ses voyages et plus particulièrement des femmes de la tribu sud-africaine Ndebele, connues pour leur utilisation de peinture vibrante aux lignes et formes pop art qu'elles incorporent dans leurs bijoux , les vêtements et la décoration de leurs maisons et, de l'autre, le style éclectique et géométrique du mouvement Memphis, groupe italien de design et d'architecture des années 80 qui a créé des meubles asymétriques, des tissus et des objets design.

 

 

Inspiration sud-africaine Ndebele

 

 

 

Inspiration Memphis, designer italien années 80

 

 

 

 

 

À Londres, on peut adorer South Molton street façon Walala

 

Plus près de nous, à Londres, on peut adorer South Molton street son couloir immersif de couleurs, aux bancs conçus en trois dimensions par Camille Walala. L’idée cette fois, étant de donner des airs de salon urbain en plein air, où chacun peut s’arrêter pour s’asseoir, contempler, discuter, tourner autour tout en faisant son shopping… "J’aime l’idée d’instiller du plaisir dans la rue, de tisser de la couleur et de la joie ". C’est fait.

 

 

South Molton Street by Walala

 

 

 

Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI



Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR