AccueilLA CULTURELE PHéNOMèNE WU TANG CLAN : DU RAP à L'ART

Le phénomène Wu Tang Clan : du rap à l'art


Publié le 17/05/2017

Image actu

« Wu Lab » tel est le titre de la rétrospective consacrée aux objets et oeuvres inspirés à d’autres artistes par Wu-Tang Clan. Une exposition inédite et inaugurée à Paris avant une tournée mondiale pour célébrer les 25 ans d’existence du groupe de rap américain. Et la force d'un logo.

 

Wu-Tang Clan, créé par RZA (leader et producteur), va sur ses 25 années d’existence. Ce groupe de rap américain s’est tellement distingué musicalement et discographiquement que sa production est devenue à son tour une source d’inspiration pour beaucoup d’artistes et designers d’autres territoires d’expression. Ces derniers se sont en effet emparés au fil des années de cet imaginaire pour le décliner à travers tous types d’œuvres allant de pochettes de disques aux toiles en passant par des vêtements en série limitée, des photographies inédites et des objets d’art… signés souvent par des artistes de renom et dont certains sont exposés pour la première fois.

 

 

Le logo et l’esthétique, sources d’inspiration pour d’autres artistes de renom

 

C’est réjouissant, inspiré et créatif. Une collection méconnue mais prolixe, unique et qui met à l'honneur le logo source d'un storytelling très varié. Une collection méconnue plus pour longtemps, car à l’occasion du jubilé du groupe, Olivier Annet N’Guessan (journaliste et acteur de l’industrie Hip-Hop) et John Mook Gibbons (cousin de RZA et Pdg de Wu Tang Management) signent une rétrospective sans précédent… et en avant-première à Paris, à La Place, le centre culturel de Hip-Hop. Avec une scénographie immersive qui en fait plus qu’une exposition standard. « L’idée, c’est de permettre au grand public de se plonger dans l’imaginaire ultra prolifique du groupe, dont le logo et plus largement l’esthétique ont insipré des dizaines d’artistes en tout genre : stylistes, designers… », confirme Olivier Annet N’Guessan.

 

Réalisée par l’agence Jed Voras, elle est rythmée par des temps forts créant l’événement dans les murs. Ainsi après le vernissage animé par le DJ Mathematics, des projections du documentaire « Wu », des rencontres avec les membres du groupe, des ateliers pour enfants, et des présentations du livre « WuLab » ont été proposés. Dépêchez vous, c’est jusqu’au 18 mai. Après il faudra aller à Londres...

 

 

 

 

Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI




Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR