AccueilLA CULTURECOMMENT LE PLANET WORLD MUSEUM DONNE VIE AU LANGAGE.

Comment le Planet World Museum donne vie au langage.


Publié le 18/02/2020

Image actu

 

Redonner aux mots la place qu’ils méritent. C’est la mission du Planet World Museum créé et financé prinicipalement par Ann Friedmann qui ouvrira fin mai à Washington DC. Car s’il y a bien une « collection » qui nous relie tous, c’est celle des mots.

 

Comme si le fait de lire des livres, d’écouter de la musique, de regarder un film étaient désormais considérées comme des expériences datées, voire un peu désuètes, désormais, il s’agit de créer des moments immersifs à tout va. Les musées deviennent full technologiques et nous montrent des copies de toiles de maîtres immenses (Vincent Van Gogh en immersion à l'Atelier des Lumières), le cinéma nous propose de nous faire ressentir physiquement les films… Aujourd’hui c’est au tour du langage de devenir interactif et vivant, avec l’ouverture du Planet Word Museum (5000 m2, 11 galeries imaginé et financé par ) qui ouvre à la fin du mois de mai et permet aux visiteurs d'explorer le monde de l'étymologie (l'étude des origines des mots) et des arts du langage. Il présentera des expositions, des conférences, couvrant plus de 55 idiomes et incitera les visiteurs « à jouer » avec les mots. Un gigantesque globe suspendu au plafond en LED multicolore répondra aux badauds en 30 langues, qui pourront ainsi découvrir d’où ces termes proviennent. Dans une autre salle il s’agira de prononcer des paroles et de les voir s’allumer sur un mur. Origines des phonèmes, synonymes, antonymes, seront proposés. Mieux, les amateurs pourront aussi devenir artistes en peignant avec leurs mots, des scènes numériques.

 

 

Le « speaking willow » de Rafael Lozano-Hemmer

 

Enfin, sans doute le must de ce musée grandiose, le « speaking willow », installation conçue par Rafael Lozano-Hemmer. Un saule, qui équipé de 500 haut-parleurs suspendus, lira des enregistrements audio immersifs dans différentes langues. Artistes , poètes, romanciers donneront des cours d’écriture, de narration, expliqueront aussi le langage des signes. Le Planet Word Museum est installé à la Franklin School, bâtiment où Alexander Graham Bell avait pour la première fois réussi à transmettre un message «photophone» (appareil permettant de transmettre la lumière sur une distance d'environ 200 mètres) en 1880.

 

 

 

 

L'American Writers Museum fait découvrir le langage aussi...

 

D’autres musées consacrés au langage existent par ailleurs. À Paris, Mundolingua créé en 2013, possède une impressionnante collection qui s'étend sur deux étages. Le rez-de-chaussée se concentre sur le concept de la langue et de la phonologie (jeux interactifs), tandis que le sous-sol se focalise sur les différents idiomes, l’évolution des mots et la relation entre le langage et la technologie. De son côté L'American Writers Museum fait découvrir de manière interactive, également, la vie ainsi que les œuvres littéraires des plus célèbres auteurs américains, tandis qu’un espace du musée constitué de 100 boîtes murales qui s’ouvrent, révèlent des objets éphémères littéraires que l’on peut toucher, entendre ou sentir. Dans la galerie American Voices, des guides virtuels présentent les biographies et les œuvres de 100 écrivains emblématiques, d'Abraham Lincoln à James Baldwin en passant par Mark Twain.

 


Le Toronto Language Museum créé en 2011 promeut les langues parlées au Canada...


Autre expérience, au Toronto Language Museum créé en 2011 pour promouvoir toutes les langues parlées au Canada, et leur rôle dans le développement de cette nation. Ce Musée encourage le dialogue sur les questions linguistiques qui sont essentielles à l'avenir de la société canadienne, comme le bilinguisme, le multilinguisme et la mise en danger, la préservation et la revitalisation des langues. À découvrir, expositions itinérantes sur l'anglais canadien, la langue inuit, le français, la langue crie, la Tapisserie des langues au Canada.  Enfin pour parachever le trip musée des mots, le Portuguese Language Museum de São Paulo en reconstruction après l'incendie qui l'a ravagé en 2015, devrait réouvrir ses portes fin mars.

Commentez


Abonnez-vous à la revue


RECHERCHER PAR