AccueilLA CULTURELE BILLET DE BANQUE COMME SUPPORT D’EXPRESSION ET DE SOLIDARITé

Le billet de banque comme support d’expression et de solidarité


Publié le 28/03/2017

Image actu

 Détourner le billet de 5€ de son usage, c’est ce que propose Entourage, l’association humanitaire qui prend le pari de faire de la monnaie papier un medium d’expression pour les sans-abris. Une campagne signée pro bono TBWA\Paris.


Proposer à des sans-abris d’inscrire à la main, sur des billets de 5€, un message personnel sur leur vie dans la rue. Telle est l’opération provocante menée par Entourage (association humanitaire née en 2014) avec TBWA\Paris -agence qui avait déjà réalisé pour elle une vidéo. Cette fois-ci l’objectif est simple : détourner le billet de son usage monétaire pour le transformer en support de communication tandis qu’il circulera de mains en mains. Et ainsi, grâce aux messages inscrits, interpeller ses détenteurs successeurs sur la nécessité de ne pas être indifférents aux sans-abris complètement marginalisés qu’on a tendance à ne plus voir tant ils font partie du paysage. Bonne idée, car en utilisant ces billets l’avantage est double. D’une part ils changent de main plus de 1000 fois par mois donc le message va circuler avec efficacité, et d’autre part ils restent valables malgré leurs inscriptions.

 

Le billet comme moyen d’expression n’est pas une nouveauté : au Canada, aux Etats Unis ou en Grèce, il a servi pour alerter les dirigeants sur la situation économique de leur pays. Entourage et TBWA\Paris innovent en jouant sur la circularité du support pour médiatiser des voix jusque-là inaudibles.

 


Une communication intelligente au service d’un réseau social


« Nous voulions une campagne qui ressemble à notre association, qui vienne de la rue », explique Claire Duizabo responsable de la communauté d’Entourage « Nous sommes partis du constat admis que les sans-abris nous sollicitent pour obtenir de l’argent. Or, ce qu’ils recherchent d’abord c’est le contact, le besoin d’humanité et ne plus subir l’aide. D’où notre stratégie de communiquer autour du lien social, ce besoin vital ».

 

Cette campagne intervient, par ailleurs, à un moment déterminant pour l’association : depuis novembre 2016, son fondateur, Jean Marc Potdevin, a lancé le réseau social du même nom, Entourage, « pensé d’une manière horizontale par des personnes qui ont eu l’expérience de la rue ». Destiné à connecter les habitants avec des sans-abris de leur quartier, les utilisateurs de ce « réseau d’amitié »  peuvent « créer ou s'associer à des actions de solidarité à proximité, puis rejoindre un chatroom privé pour se coordonner et lutter contre cet isolement relationnel ». Fort de 11 000 téléchargements et de 5000 utilisateurs, ce réseau doit avec cette première prise de parole de l'association profiter d’une meilleure visibilité.

 

 

Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI

Abonnez-vous à la revue


RECHERCHER PAR