AccueilLA CULTUREBIENVENUE DANS LA NOUVELLE èRE DU SIèCLE VERT

Bienvenue dans la nouvelle ère du siècle vert


Publié le 29/05/2018

Image actu

Manifeste, exposition ludo-pédagogique, visite terrain et livre vert... Il semblerait que les acteurs du monde agricole, emmenés par l'UIPP, ne soient pas à court d'idées pour sensibiliser les Français autour de deux principes : une protection pérenne des plantes et une alimentation plus sûre. Démontrant qu'agriculture et XXIème siècle visent un avenir verdoyant. 

 


En 2018, la France compte près de 30 millions d’hectares de terres agricoles. Autant de cultures qu’il est indispensable de protéger contre plus de 100 000 maladies, insectes et « ravageurs » comme on dit dans le milieu. Une agriculture française dont le savoir-faire et la maîtrise des enjeux remontent tout juste à une centaine d’années ! Alors pour retracer l’histoire de ces chercheurs, ingénieurs, agriculteurs, industriels et autres qui ont participé et participent encore à l’évolution du secteur dans une société aux enjeux mouvants, I’UIPP (Union des Industriels pour la Protection des Plantes) a créé Le Siècle Vert. Un projet qui célèbre son centenaire en retraçant le chemin parcouru et en esquissant les combats du siècle à venir.

 

 

Le monde agricole est captivant

 

Du 14 au 27 mai, l’UIPP en partenariat avec l'Académie de l’Agriculture, -et accompagné de l’agence Thomas Marko & Associés pour la conception, l’organisation et la communication 360- a proposé au grand public de se plonger au coeur de son projet du Siècle Vert via une exposition éphémère « La cité du Siècle Vert ». Une expérience de vulgarisation pour sensibiliser, comprendre et se former une opinion sur l’agriculture, ses projets et les avancées actuelles vers une alimentation plus sûre. Un parcours conçu comme un cours d’histoire interactif où les usages et formats ont été adaptés à une cible non-experte : ludique, pédagogique et transparente. Ce « chemin vert » en 12 étapes répond aux questions majeures qui ont fait grandir le secteur. Comment les femmes étaient considérées comme la solution de désherbage dans les années 1920 ? Comment les enfants ont été à la chasse aux insectes ravageurs plutôt qu’à l’école dans les années 1930 ? Comment les coccinelles et d’autres insectes sont devenus les alliés des agriculteurs et des jardiniers dans les années 1980? Ou encore, comment demain robotique, chimie et génétique permettront ensemble de mieux protéger l’agriculture et l’alimentation ?

 

Une histoire qui commence en 1910 marquée par les maladies, les mauvaises herbes, les conséquences sur l’homme, le fléau des insectes, les innovations technologiques, l'apparition des pesticides et ses abus etc. On comprend ainsi au fil de l’eau que la méconnaissance de l'environnement a causé de nombreux ravages et que les évolutions sont très récentes (solutions, technologies, mesures de l’action etc). Une exposition éphémère qui a notamment permis à près d’une centaine de classes de jeunes enfants d'aller à la rencontre des terres agricoles de France, de ses grandes figures, et d’échanger avec agriculteurs et ingénieurs.

 

 

Un projet en plusieurs étapes

 

Mais au delà de l'exposition, Le Siècle Vert c’est aussi et surtout un projet initié au moment du Salon de l’Agriculture, où le « Manifeste du Siècle Vert » a permis d'arborer les contours de l’initiative. Au programme : fédérer les partenaires engagés dans la production agricole et la protection de l’environnement et inciter les Français à rentrer dans « l’ère du siècle vert », synonyme d'une agriculture moderne, durable et compétitive. « En juillet, on a eu un brief : « comment fêter les 100 ans de l’UIPP ». On a  regardé en arrière pour faire usage de ce passé et transmettre les envies de demain. Dans un secteur comme celui de l’agriculture on rencontre des gens extrêmement enthousiastes et audacieux qui ont envie de faire bouger les choses », confie Thomas Marko, fondateur de l’agence Thomas Marko & Associés. Une manière de prendre la parole pour expliquer son approche, débattre et fournir une information précise sur les actions que mène l'UIPP, mais aussi rétablir certaines vérités autour de la protection des cultures.

 

L’exposition marque donc la première étape vers une démocratisation du savoir agricole et une plus grande sensibilisation du grand public, mais l'organisme qui agite fièrement son manifeste en tous lieux a d'autres cordes à son arc : des expériences sur le terrain vont voir le jour ! Des visites sur les parcelles d’agriculteurs et en laboratoires dans plusieurs régions de France seront organisées pour le grand public de juin à octobre 2018 afin de pérenniser la visibilité acquise lors de l’exposition et de prolonger son effort de transparence, nécessaire dans une société où le consommateur s’intéresse de plus en plus à son alimentation. Et pour boucler la boucle, un livre blanc -qui sera du coup bien évidemment un « livre vert »- sera publié d'ici la fin de l'année et présenté au Salon de l’Agriculture 2019. Il fera à la fois office de recueil sur l’année passée et feuille de route pour celles à venir. Un projet global enthousiasmant qui pose cependant la question du bio, des circuits-courts et des pesticides. À suivre les réponses apportées sur ces sujets cruciaux qui concerne autant géants industriels, petites exploitations ou consommateurs.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

crédit photo : © Michaël Adelo

 


Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI



Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR