AccueilLA CONVERSATIONLES MINISTèRES IMMORTALISéS PAR DES INSTAGRAMERS

Les ministères immortalisés par des instagramers


Publié le 18/09/2015

Image actu

 

Une douzaine d’instagramers ont pu découvrir les "sacro-saints" ministères de notre chère République, d’ordinaire impénétrables et confidentiels,. Une opération 100% social media qui fait écho à la 32ème édition des Journées européennes du Patrimoine. Visite guidée des arcanes du pouvoir...

 

Mercredi 16 septembre, douze instagramers ont eu la chance d'arpenter les bâtiments ministériels * en préambule de la 32ème édition des Journées européennes du Patrimoine. Une manière ludique et amusante de découvrir ces lieux chargés d’histoire et de les rendre un peu moins solennels et plus accessibles au public. Le ton employé par ces « ambassadeurs » est rafraîchissant et prend le contre-pied de l'image que l'opinion publique peut en avoir. Elyxyak s’amuse ainsi à balader Elyx, son personnage fictif qui n’hésite pas à glisser sur la rampe des escaliers du Ministère du Travail ou encore Maudrondot et ses clichés très artistiques mettant en valeur les prouesses architecturales de ces endroits. On ne peut que sourire également devant certains commentaires savoureux : « Paraît il que c'est une salle à manger #cestgrand #cestbeau #emptyjep ». Des photos " #filter " ou " #nofilter " qui donnent envie de prendre part à ces Journées européennes du Patrimoine. Précisions avec Romain Pigenel, directeur adjoint en charge du numérique du SIG, Service d'Information du gouvernement à l'initiative de cette opération.

 

 

INfluencia : cette opération 100% social media est-elle une manière de désacraliser ces lieux de l’État ?

 

Romain Pigenel : le but est triple : tout d’abord, contribuer à déployer la présence de l’Etat sur Instagram, réseau social en forte montée en puissance chez les jeunes notamment (en plus du compte Instagram du gouvernement, le ministère de l’Economie et des Finances a ainsi ouvert son propre compte pour l’occasion). Ensuite, effectivement, établir une relation de proximité entre ces grandes institutions de la République et les internautes-citoyens. Enfin et plus prosaïquement, permettre aux Français-es qui ne viennent pas à Paris pour les journées du patrimoine de pouvoir profiter – visuellement – de ce très beau patrimoine public, magnifié pour l’occasion par cette nouvelle génération de photographes numériques, très talentueuse, qui se développe sur Instagram.

 

 

 

INfluencia : comment ont été sélectionnés les instagramers, sur quels critères ? Avaient-ils une liberté totale de publication ou bien l'un de vos services collaborait-il avec eux pour choisir les posts ?

 

RG : nous avons constitué la liste d’instagrammers en collaboration avec l’équipe de Facebook France / Instagram France, qui essaie de développer la pratique de « l’empty » dans notre pays. Le critère était double : avoir un certain suivi sur le réseau, mais aussi plaire visuellement à l’équipe du SIG qui a organisé l’événement ! Leur participation a été cent pour cent bénévole, et leur liberté d’expression visuelle totale. Les collaborateurs du SIG et des ministères présents lors de la visite n’étaient là que pour accompagner le groupe et donner les explications patrimoniales utiles sur les lieux pris en photo.

 

 

 

INfluencia : avec 5,5 millions d'utilisateurs actifs contre 30 millions sur FB, pourquoi avoir choisi Instagram comme support de communication ?

 

RG : l’un n’est pas exclusif de l’autre : les photos ont été également largement diffusées sur Facebook et Twitter. Instagram est du reste le réseau, par sa structure et son usage, le plus adapté à la mise en valeur de patrimoine architectural ; d’où le choix d’en faire le cœur de notre opération.

 

 

INfluencia : comment éditorialiser cette opération et quels sont les premiers retours ?

 

RG : l’éditorialisation de l’opération se fait sur la plateforme de curation Storify, très utilisée par le gouvernement, et qui permet efficacement de restituer un récit et de le diffuser ensuite sur de nombreux réseaux sociaux. Nous avons en parallèle publié sur notre blog une synthèse du service de veille sur SIG sur les outils de veille Instagram, réalisée pour l’occasion. Le bilan de l’opération sera fait également prochainement sur le blog SIG Lab. A « chaud », nous sommes déjà satisfaits à la fois de l’engagement (photos, likes) suscité autour du hashtag #EmptyJEP sur Instagram, et observons sur un plan qualitatif que nous avons touché un nouveau public, moins expert de la chose politique que nos abonnés habituels.

 

* : ministère du Travail et des Affaires sociales, le ministère des Affaires Etrangères, le ministère de la Culture et le ministère de l’Economie et des Finances

 

 

Découvrir les clichés

 

 

#EmptyJEP photo de famille pour les instagrammers devant le ministère du Travail @JEP2015

Une photo publiée par Gouvernement (@gouvernementfr) le 16 Sept. 2015 à 0h21 PDT

 

 

 

 

 

 

Salle des accords #emptyjep

Une photo publiée par Molly Benn (@mollylyy) le 15 Sept. 2015 à 23h51 PDT

 

 

 

 

 

 

Elyx en plein travail ! #EmptyJEP #Ministeredutravail #JEP2015

Une photo publiée par ELYX by YAK ✏️❤️ (@elyxyak) le 16 Sept. 2015 à 0h18 PDT

 

 

 

Gold handle #goldday #moulding #specialguest #JEP2015 #EmptyJEP thanks @gouvernementfr @jepofficiel

Une photo publiée par Maud Rondot (@maudrondot) le 16 Sept. 2015 à 1h53 PDT

 

 

 

Paraît il que c'est une salle à manger #cestgrand #cestbeau #emptyjep

Une photo publiée par Molly Benn (@mollylyy) le 16 Sept. 2015 à 0h39 PDT

Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI




Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR