AccueilLA CONVERSATIONCINéMA : QUAND LES RAY-BAN FONT LE PERSONNAGE

Cinéma : quand les Ray-Ban font le personnage


Publié le 16/07/2015

Image actu

 

Raoul Duke, incarné par Johnny Depp dans Las Vegas Parano, aurait-il eu autant de caractère sans ses Ray Ban Shooter Aviator ? Rien n’est moins sûr. Revue d’effectif de ces personnages cinématographiques qui doivent tout ou presque à leur monture.

 

Il y a quelques mois, une infographie répertoriait les bolides les plus mythiques au cinéma. Désormais, place à ces héros de film désormais indissociables d’un modèle de lunettes de soleil. Maverick et son modèle Aviator dans Top Gun, Walter Sobchak et ses Ray-Ban Kalichrome Shooters dans The Big Lebowski, Tony Montana et ses Carrera 5622 dans Scarface… Cette série, œuvre de Capitoni, graphiste et illustrateur, obsédé par la géométrie et la netteté, montre à quel point un « accessoire » peut jouer un rôle primordial dans la personnalité d’un personnage : amplifier un trait de caractère, mettre une barrière invisible avec le spectateur, insister sur le côté mystique ou charismatique d’un personnage…

 

On pense notamment à cette scène culte dans Terminator 3, quand Arnold Schwarzenegger, mâchoire serrée et regard de tueur, chausse une paire de lunettes en forme d’étoile avec des paillettes dorées. Du plus bel effet. Une chose est sûre, avec des dizaines de modèles répertoriés dans l’histoire du cinéma, la marque Ray-Ban a largement profité de cette exposition médiatique et les futures générations n’ont pas fini de s’identifier à elle.

 

Glasses in Movies

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI



Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR