AccueilAUDACEDU JEU VIDéO à LA RéALITé

Du jeu vidéo à la réalité


Publié le 05/05/2015

Image actu

 

Utiliser le jeu vidéo Minecraft comme base d’un concours de crowdsourcing destiné à designer un parc naturel ? La ville d’Adelaide en Australie tente le pari et pourrait vite faire des émules.

 

Première industrie culturelle mondiale, le jeu vidéo aimante aussi bien son nouvel ami le septième art que les marques. Sa force visuelle et interactive, sa relation intime unique avec le joueur et le degré de fidélité de ses diverses communautés en font un levier d’engagement sans équivalent. Le gaming est devenu un allié marketing très, très prisé. Il peut également être sollicité pour une campagne de crowdsourcing comme pour celle destinée à concevoir le prochain parc national de la ville d’Adelaide en Australie.

 

La campagne digitale de consultation populaire a été lancée sous forme de concours par l’Adelaide and Mount Lofty Ranges natural resources management board. Elle concerne uniquement les élèves de l’enseignement secondaire de la ville. La règle de la compétition est aussi simple qu’un bon vieux Tetris : se servir de l’univers cubique des blocs en 3D du jeu Minecraft pour imaginer et designer son parc national idéal. Le concours est ouvert jusqu’au 12 juin, le vainqueur sera annoncé un mois plus tard.

 

Le lauréat ne gagnera pas seulement un séjour gratuit au Parc national de Belair pour sa classe et lui-même puisque sa création virtuelle recevra plus de 8 millions d’euros de fonds pour être mise en chantier. Dans quelques années, les résidents et touristes d’Adelaide pourront donc randonner, camper, faire du VTT ou du kayak dans un parc naturel pensé et conçu par un gamer adolescent de Minecraft. Même Leslie Knope de la série Parks and Recreation, en serait bluffée !

 

 

Minecraft, un outil d’enseignement créatif

 

Dans un entretien accordé au média local online Indaily, le ministre de l’Environnement, la Conservation et le Développement durable de l’état du South Australia, Ian Hunter explique que les participants doivent impérativement « créer à partir de la virtualité d’un écran quelque chose qui puisse être construit dans le monde réel. Le parc imaginé par chacun devra inclure tous les éléments, accessoires et services qui font de ces espaces une source d’éducation et d’amusement. Nous voulons qu’il soit pratique, créatif, utilise des ressources et matériaux durables et qu’il complète son environnement naturelle, sa faune et sa flore ».

 

Une des autres obligations du concours digital de crowdsourcing consiste à incorporer cinq captures d’écran de Minecraft. Cette exigence confirme que le jeu vidéo développé par le Suédois, Markus Persson, alias Notch, possède bien le potentiel éducatif mis en exergue, en mars dernier, par CultureTECH. Le festival nord-irlandais de l’innovation, qui en 2014 a attiré plus de 43 000 curieux, annonçait alors qu’il distribuerait gratuitement le jeu à toutes les classes de secondaire du pays. Sur le réseau Guardian Teacher, les professeurs de la nation constitutive du Royaume-Uni partagent carrément des manières créatives d’utiliser le jeu à des fins pédagogiques dans les salles de cours. Il serait intéressant de connaître l’avis de notre Ministère de l’éducation nationale sur l’exploitation du gamin comme outil d’enseignement. Le jeu vidéo est la première industrie culturelle en France.

 

 

Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI



Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR