AccueilAUDACELES INDéPENDANTS DE L'éDITION SE SERRENT LES COUDES

Les indépendants de l'édition se serrent les coudes


Publié le 16/05/2018

Image actu

Face à une concentration des maisons d’édition autour de quelques acteurs économiques, Éditindé, coopérative éditoriale, lance une opération séduction à travers l’Ile de France pour promouvoir l’édition indépendante.

 

 

En 2016, le marché du livre, hors scolaire, pesait 2,838 milliards d’euros. Mais 87% du chiffre d’affaire des 200 premiers éditeurs étaient réalisés par 10 d’entre eux. Le constat parait limpide : le monde de l’édition est beaucoup trop concentré autour d’une poignée de grands groupes financiers. Entendez les mastodontes type Hachette Livre -qui détient Grasset, Fayard, Stock, et Larousse- ou Madrigall avec dans sa portefeuille Gallimard et Flammarion. Face à de tels poids lourds, l’édition indépendante peine à se faire entendre… et lire.

 

Un statu quo économique qui implique d’être mobile en allant directement à la rencontre des lecteurs et des lectrices pour briser ce plafond de verre. Voila ce qui a poussé Éditindé, Société Coopérative d’Intéret Collectif (Scic-SAS), à fonder la Caravane de l’édition indépendante. Un espace culturel sur roues qui sillonera l’Ile de France du 15 au 27 juin prochains et qui s’installera sur une quinzaine de places publiques. Tailler la route pour faire porter sa plume.

 

 

 

 

Un modele économique social et solidaire qui clame son indépendance

 

Au programme de cette grand messe littéraire : des lectures par des comédiens de la Compagnie Amin, des rencontres avec des éditeurs et des auteurs suivies d’échange avec le public, ou encore la réalisation de micro trottoirs pour interpeler les passants sur un thème donné. Les municipalités et les médiatèques seront également invitées à participer à cette manifestation culturelle itinérante en proposant des actions, type ateliers d’écritures, ou en valorisant des initiatives déjà en cours. Des ouvrages pourront être consultés sur place à tout heure de la journée, puis, le public sera invité à les emprunter à la bibliothèque locale ou à les acheter chez le libraire du coin.

 

Une caravane aux allures de dispositif transmédiatique qui assurera une réelle visiblité aux maisons d’édition participantes en donnant corps à leurs ouvrages. Comme le dit si bien Robert Simzac, éditeur aux éditions Border Line : « dans un marché de l’offre, très inégalitaire, la Caravane donne, aux petits pots de terre que nous sommes, une visibilité et l’opportunité de rencontrer notre lectorat ». Si le succès est au rendez vous, Éditindé prévoit de reconduire l’opération chaque année dans une nouvelle région de France, en en faisant un évènement à vocation nationale. Une affaire qui pourrait rouler. en même que faire tourner les pages.

 

 

 

 

Plus qu’une considération culturelle, un combat politique

 

Véritable bienfaiteur des mots, Éditindé accompagne, depuis le 1er juin 2016, date de sa création, le développement de maisons d’édition indépendantes dont le chiffre d’affaire est inférieur à 1 million d’euros. Sa logique de mutualisation des moyens permet d’éviter l’isolement des maisons d’édition indépendantes. Il est vrai, le pays de Molière peut se targuer d'en compter environ 4500. Mais c’est un secteur qui, comme celui de la presse, connaît de plus en plus de fusions-acquisitions autour de quelques acteurs proéminents. Le danger est évident : une uniformisation des productions et un goût pour le conformisme au detriment de la prise de risque et de l'originalité.

 

 

La blibliodiversité entretient la démocratie

 

Si elles manquent parfois de moyens, les maisons d’édition indépendantes, qui jouissent d’une grande liberté d’expression, font souvent preuve de beaucoup de créativité et d’impertinence. Préférant le mot juste ou le mot le plus rentable. Une voix alternative qui permet de préserver une réelle bibliodiversité, nécessaire au bon fonctionnement de la démocratie. Un enjeux tant culturel que politique ou social donc.

 

D’où l’importance d’accompagner de telles initiatives citoyennes qui incitent à la lecture ou à découvrir une exposition ou un spectacle -même émanant d'autres acteurs- comme celles de juin 2014 avec Livre de Poche, ou de MuMo, ce bus musée mobile conçu par Matali Crasset pour le compte du Fonds Régional d’Art Contemporain. Pour savoir si la Caravane de l’édition indépendante passe par chez vous, consultez le site internet de la coopérative. Hommes et femmes de bonne volonté, vous connaissez l’adage : « un pour tous, tous pour un ».

 

 

Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI



Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR