4 octobre 2016

Temps de lecture : 2 min

Un youtubeur peut divertir et… rendre intelligent

Pour toucher les millennials et faire passer un message, faut-il toujours solliciter des youtubeurs ? La réponse semble être oui comme le montre la campagne « La Science vous aide », un dispositif plein de panache et de pédagogie.

Pour toucher les millennials et faire passer un message, faut-il toujours solliciter des youtubeurs ? La réponse semble être oui comme le montre la campagne « La Science vous aide », un dispositif plein de panache et de pédagogie. 

Si on vous dit métier scientifique, vous pensez à quoi ? Blouse blanche, table de Mendeleïev, pipette, Doc Emmet Brown, la mouche qui pète ? Un univers pas très sexy à première vue qui a pourtant bien besoin d’un coup de projecteur pour mettre à mal certains clichés et draguer les nouvelles générations. A l’occasion de la Fête de la science, organisée du 8 au 16 octobre prochains, le Ministère de l’Education Nationale, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche et ses agences, Carat France et The Story Lab, partent en campagne pour rendre le monde des sciences proche et accessible. Le moyen utilisé ? Un pré-roll interactif qui propose aux internautes de découvrir les explications de trois énigmes du quotidien : « Pourquoi choisit-on souvent la mauvaise file d’attente ? »; « Pourquoi nos sens nous trompent-ils ? » ou encore « Pourquoi a-t-on parfois des impressions de déjà vu ? ».

Vu à la télé

Aux manettes, deux youtubeurs : Dr Nozman,qui frôle le million d’abonnés et dont la description est claire et précise : « Science & Expérience ! », et Léa Camilleri, trublionne « Mi femme-Mi nitel » qui en 16 vidéos totalise 13 millions de vues. En s’inspirant des mystères du quotidien, le duo apporte un éclairage drôle et pertinent sur ces phénomènes et désacralise le langage scientifique, entre humour et autodérision. Ils s’adresseront à leurs communautés respectives sur les réseaux sociaux, et créeront la discussion autour du concept « La Science vous aide ».

Les 16-24 ans, qui sont la cible de cette campagne apprécieront le message et retrouveront les codes et le format narratif de bon nombre de youtubeurs comme Norman, Natoo, Jérôme Niel, Cyprien… Le duo fonctionne parfaitement et le dispositif devrait faire mouche. Si on regrette le peu d’originalité dans la démarche, cette campagne montre que les youtubeurs peuvent en plus de divertir, rendre intelligents et éclairés. Et ça les marques devraient s’en rendre compte et utiliser l’angle éducatif et ludique plutôt que le simple divertissement. Un grand pas pour la science qui en appelle d’autres, et qui devrait même susciter des vocations chez certains. Un bon début pour un secteur à l’image très lissée et codifiée. Effet du hasard, sur un tout autre thème, « Premier job : mode d’emploi », BNP Paribas Real Estate lance aussi sa websérie en adoptant aussi les codes des youtubeurs… Pas mal grâce à ses côtés pédagogiques et conseils toujours bons à prendre, même si on aurait aimé qu’un tel acteur ait un peu plus d’ambition, compte tenu de son expérience et de ses moyens.

Fête de la Science 2016 – Teaser par enseignementsup-recherche

Fête de la Science 2016 – EP1 : Le mystère des… par enseignementsup-recherche

Fête de la Science 2016 – EP2 : Les erreurs de… par enseignementsup-recherche

Fête de la Science 2016 – EP3 : L’impression de… par enseignementsup-recherche

Espinosa Eric

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia