15 mai 2013

Temps de lecture : 2 min

Du voyage organisé au voyage spontané

Les séjours all inclusive et les voyages organisés perdent de leur attrait. La nouvelle génération de globe-trotteurs, plus curieuse et en quête d’aventure, bénéficie aujourd’hui d’outils qui encouragent des voyages spontanés et pleins d’authenticité.

Les sites et moteurs de recherche comme LastMinute.com ont habitué l’internaute à une certaine flexibilité dans l’organisation de ses vacances. Aujourd’hui de nouveaux outils favorisent un peu plus la prise de risque, aussi bien dans le choix de sa destination que dans l’organisation de son séjour une fois sur place. En quête d’évasion et d’authenticité, le voyageur veut se sentir libre, partir à l’inconnu, rencontrer les locaux de manière spontanée et vivre des expériences plus riches. Les voyages connaissent une nouvelle jeune

Choisir son vol…au hasard

Réserver son vol à la dernière minute et aux meilleurs tarifs n’est jamais un problème… à condition d’avoir du temps pour vérifier toutes les destinations et de comparer attentivement les prix. Pour simplifier la démarche, le site Drungli, fondé par deux jeunes hongrois, indique toutes les destinations possibles  à partir de la ville de départ et de la date indiquées par l’internaute et les classe… au hasard. Une démarche qui permet au voyageur d’envisager des destinations auxquelles il n’aurait pas pensé. L’interface renvoie ensuite vers les sites de réservation. Naturellement les compagnies Low Costs comme Ryanair ou EasyJet trustent la majorité des résultats, mais on trouve également des compagnies traditionnelles pour des destinations inédites. Une option permet également de classer les résultats en fonction de thèmes, comme « soleil », « nature wonders » ou « City and Culture ».

Dîner chez un particulier

Le succès d’Airbnb a donné des idées, et plusieurs sites ont adapté la recette en développant le concept de « restaurant à domicile ». Nouveau venu sur le marché, EatWith, fondé par des Israéliens, propose au voyageur d’aller partager le repas d’un particulier lors d’un séjour à l’étranger, et aux cuisiniers amateurs de monétariser leur passion. L’internaute choisit son hôte en ligne en fonction du menu et de son budget. Les tarifs ne sont pas franchement bon marché : compter par exemple 40$ pour une paëlla « valentiana » à Barcelone ou un menu épicé à Tel Aviv. Pour ce prix-là, le voyageur bénéficie d’une formule conviviale et authentique. EatWith ne compte pour le moment que des hôtes en Espagne et en Israël mais son implantation à New York et dans d’autres grandes métropoles est imminente.

Les globe-trotteurs livreurs

Plutôt que de payer des frais d’envois ridicules, les expatriés ou voyageurs nostalgiques de leur pays d’origine peuvent désormais se faire apporter des produits bien de chez eux à l’étranger. Et ce gratuitement, grâce à mmMule. Le site repose sur une communauté de globe-trotteurs internationaux prêts à se rendre service. Il suffit de poster sa demande sur le forum, en précisant où le produit peut s’acheter, son coût approximatif et l’endroit où l’on voudrait être livré. De la nourriture, un produite de beauté ou le dernier roman à la mode. Si un membre de la communauté le peut, il se fera un plaisir d’apporter l’objet tant convoité. En contrepartie, il faut simplement rembourser le prix d’achat et, comme le veut la coutume du site, inviter sa « mule » à prendre l’apéro. Et plus si affinités. Un bon moyen de se faire des amis en arrivant dans une ville nouvelle.

Olivier Van Bockstael
Soon Soon Soon

La rédaction

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia