18 mars 2015

Temps de lecture : 1 min

Vous cliquiez, j’en suis fort aise, eh bien lisez maintenant

Il y a des sondages qui font plaisir : celui de la plate-forme d’autoédition numérique Librinova et de l'application francophone de lecture en streaming, Youboox en fait partie car il met à bas certaines idées reçues liées à la lecture numérique.

Il y a des sondages qui font plaisir : celui de la plate-forme d’autoédition numérique Librinova et de l’application francophone de lecture en streaming, Youboox en fait partie car il met à bas certaines idées reçues liées à la lecture numérique.

L’enquête réalisée il y a quelques jours compare en effet les usages des lecteurs en fonction des supports papier et numérique. Résultat réconfortant : les lecteurs de livres numériques aiment aussi tourner les pages de bons vieux bouquins : un sur deux lit plus de 10 livres papier par an. D’ailleurs 76% des lecteurs affirment avoir le même niveau d’exigence pour un livre papier et numérique, l’important étant la qualité du contenu et non le format de lecture.

Autre bonne nouvelle : les romans/fictions -et pas les mangas, ouf- sont le genre préféré, que ce soit en format papier (38%) ou numérique (36%). Enfin, ils sont 60% à terminer systématiquement un livre papier contre 35% en format numérique. C’est bien la preuve que le livre papier est une « personne » qui a une existence propre et qu’on respecte.

Voilà pourquoi il faut arrêter d’opposer lecture numérique et lecture papier. L’une ne se substitue pas à l’autre, on le dit depuis longtemps et on le redit. C’est la qualité qui compte, et c’est tant mieux. Temps court et temps long vont bien ensemble. Écran et papier forment un joli couple qui ne se dispute pas mais au contraire qui se complète. Chez INfluencia, en tout cas, on l’a compris depuis longtemps en offrant à nos lecteurs deux revues INfluencia : un « livre » de plus de 150 pages et une revue digitale. La dernière parue est sur le Design. Abonnez-vous et vous aurez droit aux deux versions…

Musnik Isabelle

À lire aussi sur le même thème

10/09/2021
Peur sur la ville

Non je ne vais pas vous parler de Bébel, mais de Xavier. Xavier, c’est le nom de ce robot déployé pendant trois…

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia