5 mai 2021

Temps de lecture : 2 min

Vous avez aimé le crowdfunding ? Vous allez adorer la crowdcreation…

Les auditeurs de Radio Nova sont invités à aider le producteur Myd à produire un des morceaux de son dernier album. Ce phénomène ne cesse de prendre de l’ampleur.

CLIQUER SUR PLAY POUR ECOUTER LA VERSION AUDIO :

 

Les compositeurs ont du souci à se faire. Pendant des siècles, les musiciens ont passé leurs nuits à marier des noires et des blanches sur des partitions. Les DJ’s ont changé la donne en mixant des titres et des sons trouvés ici ou là. Mais les hits de demain pourraient, eux, être créés par les fans eux-mêmes.

Nouvel album intitulé « Born a Loser »

À l’occasion de la sortie de son nouvel album intitulé « Born a Loser », Radio Nova a invité le producteur Myd à installer son studio au sein des locaux de la radio décorés tout spécialement par l’artiste plasticienne Tamaya Sapey-Triomphe. Le DJ va devoir composer en 15 jours le quinzième morceau de son album avec l’aide des auditeurs. Ces derniers vont ainsi pouvoir se transformer en directeurs artistiques et conseiller le musicien sur le choix du style, du tempo, des instruments, des artistes invités pour élaborer ce titre. Ce potentiel tube sera révélé en direct dans le Nova Club de David Blot le vendredi 14 mai à 19:15. La radio FM n’est pas la première à utiliser cette technique de « création participative ».

En panne d’inspiration ?

En septembre 2015, le programmeur Brendon Ferris a eu l’idée de demander l’aide des internautes pour composer une musique. « J’ai toujours été fasciné par les plateformes de crowdsourcing comme Wikipedia pour les informations et Stack Overflow pour les questions techniques, expliquait-il à Vox. Je me suis demandé où d’autres systèmes collaboratifs pouvaient être appliqués. Et l’écriture de chansons m’est venue à l’esprit. » 11 mois et 67.167 votes ont été nécessaires pour imaginer une ballade de 3 minutes et 31 secondes. Si cette musique a plus de chance d’être diffusée dans un spa bon marché ou dans une cage d’ascenseur que sur une radio nationale, ce projet montre le potentiel encore mal exploité de la « cocréation ».
Le musicien canadien deadmau5 peinait un jour à finir un de ces morceaux. Après avoir laissé sa musique sur la plateforme Soundcloud, un fan lui a envoyé une chanson sur Twitter. L’artiste a immédiatement été emballé par cet air. La vidéo qu’il a posté sur YouTube alors qu’il écoutait pour la première fois cet air a été visionnée près de 1,9 million de fois.

Une solution parfaite pour les clips vidéos

Soundtrap, qui appartient à Spotify, permet aujourd’hui à des compositeurs et à des musiciens d’utiliser la même plateforme pour imaginer en commun des musiques originales .

D’autres artistes comme Sour, Weezer et Cassius ont, eux, fait appel aux internautes pour produire leur clip-vidéo. Si le web avait été inventé de leur vivant, Franz Schubert, Fréderic Chopin, Ludwig Van Beethoven, Richard Wagner et Robert Schumann auraient pu s’échanger des conseils et s’éviter plus d’une nuit blanche pour composer certaines de leurs œuvres…

La rédaction

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia