17 novembre 2014

Temps de lecture : 2 min

Volvo et son Oculus Rift en carton !

Grâce à Google Cardboard et à un roadtrip virtuel et immersif, Volvo fait tester son dernier modèle sans sortir de son stand lors du dernier show automobile de Los Angeles… un essai plus fort en sensations que dans la réalité.

Grâce à Google Cardboard et à un roadtrip virtuel et immersif, Volvo fait tester son dernier modèle sans sortir de son stand lors du dernier show automobile de Los Angeles… un essai plus fort en sensations que dans la réalité. De quoi déclencher les ventes.

Pas évident pour un constructeur automobile de faire tester à un maximum de clients potentiels et en mode fun son nouveau modèle alors qu’il est coincé sur un stand dans un salon au cœur de la ville. C’est pourtant ce que Volvo a réussi à faire pour son XC 90, lors du dernier show automobile de Los Angeles, grâce à une expérience digitale et ludique. Après avoir téléchargé l’application Volvo Reality sur son smartphone, chaque visiteur était invité à placer ce dernier dans un Google Cardboard (ou casque virtuel en carton à monter soi-même). Sitôt chaussé, ce dernier immergeait totalement le futur propriétaire dans l’univers du véhicule roulant au cœur des grands espaces, le temps d’un week-end. Lui offrant ainsi les mêmes sons et sensations que lors d’un test in live avec en plus des conditions de rêve où évasion, sécurité, confort et technologie l’emmènent jusqu’au bout de la route… Jouant le même rôle qu’un beau spot TV tout en tablant sur le contact utile.

Google Cardboard, utilisé comme outil de marketing

En effet, conçu par R/GA, agence digitale et réalisé par Framestone, spécialiste des images de réalité virtuelle, le film a été tourné dans la région de Vancouver (qui rappelle la Suède et les valeurs de la marque), à l’aide de près d’une dizaine de caméras fixées sur un même socle. Un montage technique qui a permis de produire de magnifiques images et des plans aux effets astucieux allant d’un sommet de montagne à une nuit étoilée en passant par le design et les options du véhicule. De quoi en convaincre plus d’un. En permettant de décliner si facilement des expériences immersives pour le grand public, ce procédé low-cost de Google Cardboard se pose comme une vraie alternative à l’Oculus Rift -encore peu disponible et réservé aux élites. Ainsi le distributeur britannique, John Lewis, l’a utilisé dans Monty The Pinguin, sa très jolie campagne pour Noël où les enfants peuvent interagir avec les personnages du film.

Toutefois, cette initiative ouvre des perspectives très tactiques aux constructeurs automobiles et autres annonceurs qui pourraient bien, en effet, l’exploiter dans leurs opérations de marketing direct ou de mailing. Et ainsi surprendre ou séduire des clients trop paresseux ou trop éloignés pour venir en concession et profiter d’un essai in situ.

Florence Berthier
Rubrique réalisée en partenariat avec ETO

Pour vivre l’expérience, cliquez sur l’image

La rédaction

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia