25 mars 2011

Temps de lecture : 1 min

Volkswagen invente le Bluewashing!

Le dernier spot TV de la marque allemande a été entièrement conçu avec un stylo bleu. Jusque là, c’est une bonne idée et tout va bien…

Pour sensibiliser ses clients au développement durable et communiquer sur son engagement écologique, Volkswagen Belgique propose une publicité entièrement réalisée au stylo Bic afin de dépenser le moins d’énergie possible. Les décors sont en papiers et le trait du stylo dessine avec douceur un environnement et une ambiance poétique et proche de la nature, où circule avec grâce une Golf Volkswagen.
Mais au-delà d’une création très bien réalisée, la marque allemande n’aurait-elle pas inventé un nouveau mode de détournement écolo ?

Après le «Greenwashing» voici le «Bluewashing»! La vidéo reprend sans détours les frasques du Greenwashing mais cette fois-ci le vert-forêt est remplacé par un bleu stylo bille.
Le slogan «Think Blue » (qui rappelle le slogan célèbre du passé, «Think Small», qui faisait référence à des modèles compacts) met clairement en évidence un environnement bleu autour de nos océans et du ciel, en lieu et place de dame nature.

Les propos du début soulèvent le peu d’énergie utilisée dans cette pub et font par la même occasion un parallèle douteux avec le véhicule, qui malgré d’énorme progrès de réduction de CO2 accomplis par la marque, n’en reste pas moins polluant.

Une séquence dans le spot transforme même des rouages en fleurs, ce qui laisse sous-entendre que la nature n’a rien à craindre d’un bon vieux moteur à explosion. On est à la limite du «publicitairement correct»… Souhaitons la bienvenue au «Bluewashing», digne descendant du «Greenwashing» et qui risque, peut-être de polluer notre environnement télévisuel, sonore, print et digital pour un temps encore incalculable…

Néanmoins l’idée du stylo bille est séduisante. Cette campagne n’est pas sans rappeler l’opération réalisée par l’agence Camara/TBWA, Montevideo pour le magazine Freeway en Uruguay entièrement conçu avec un BIC bleu, dont INfluencia s’en était fait l’écho…

G.C

La rédaction

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia