29 octobre 2020

Temps de lecture : 2 min

La ville et la culture : un mariage d’amour et de raison

Saint-Denis et Oakland ont partagé leurs expériences pour imaginer à quoi pourrait ressembler la ville de demain. Les fruits de leurs échanges sont résumés dans un livre intitulé : « Traduire les Villes et les Cultures ».

Saint-Denis et Oakland ont partagé leurs expériences pour imaginer à quoi pourrait ressembler la ville de demain. Les fruits de leurs échanges sont résumés dans un livre intitulé : « Traduire les Villes et les Cultures ».

Des échanges aussi riches méritaient bien un ouvrage. La Villa San Francisco et Légendes Urbaines se sont unies pour publier un livre bilingue en français et en anglais intitulé Traduire les Villes et les Cultures. Fruit de voyages d’études réalisés en 2019 dans le monde « d’avant », cette production de 72 pages défend deux idées centrales : réaffirmer le rôle de la culture dans la fabrique de la ville pour la concevoir au plus près des besoins, questionner son sens et nourrir l’en-commun, et résister à la pression immobilière par des leviers publics et privés afin de pérenniser les lieux culturels sur le territoire.

Les milles et unes manières de « faire ville »

« A l’heure de la crise sanitaire du Covid et des manifestations anti-racistes qui secouent le monde, les problématiques urbaines et sociales n’en sont que plus exacerbées », affirment les co-éditrices de la publication Juliette Donadieu, l’attachée culturelle à San Francisco des services culturels de l’Ambassade de France aux Etats-Unis et Laure Gayet, fondatrice de l’agence Légendes Urbaines. Le projet met en valeur les histoires de ceux qui font la richesse de nos territoires, révèle les ressources locales mais aussi le rôle crucial que les artistes et les organisations culturelles jouent dans la fabrique de villes plus inclusives et créatives. » Des artistes, des urbanistes, des entrepreneurs, des élus et des chercheurs se sont impliqués dans le programme de coopération entre la ville d’Oakland dans la baie de San Francisco et Saint-Denis près de Paris pour observer les manières de « faire ville » en France et en Californie. Ces rencontres ont déjà permis à plusieurs projets de se lancer comme cette résidence d’artistes évoquée dans un article publié par La Quotidienne Influencia .

Réussir la ville est un acte culturel

Longtemps dans l’ombre de leurs imposantes voisines, Paris et San Francisco, ces deux cités cherchent aujourd’hui à affirmer leur identité grâce notamment à l’intervention d’artistes dès la conception de nouveaux projets d’aménagements. La promotion immobilière doit également être au service des communautés et non pas le contraire comme c’est encore trop souvent le cas. Les lieux alternatifs doivent être protégés grâce notamment un partenariat public/privé ambitieux. Des « espaces temporaires permanents » peuvent être imaginés. Pour mesurer la réussite du réaménagement de son centre-ville, Oakland a inventé de nouveaux indicateurs qui calculent la réduction des inégalités et repèrent la diversité culturelle. « Lorsqu’une ville se transforme, la culture, l’art et la création doivent en être partie prenante, voire en être le fil conducteur, résume Patrick Braouezec, le président de Plaine Commune, l’Établissement public territorial (EPT) qui regroupe neuf villes au nord de Paris (Aubervilliers, Épinay-sur-Seine, L’Île-Saint-Denis, La Courneuve, Pierrefitte-sur-Seine, Saint-Denis, Saint-Ouen-sur-Seine, Stains et Villetaneuse). Réussir la ville est un acte culturel ! ». La publication de Traduire les Villes et les Cultures devaient être accompagnée la semaine dernière par des performances artistiques dans l’espace public dont SPACES créé par Kaimera Productions. La crise sanitaire et les nouvelles limites imposées par le gouvernement ont poussé les organisateurs à reporter ces événements. Mais le Covid-19 n’aura pas la mort de cette belle initiative…

Therin Frédéric

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia