2 octobre 2013

Temps de lecture : 2 min

Viens chez moi, j’habite chez un Parisien

Fruit de la sharing economy, onefinestay propose un service de location d'appartements dans certaines grandes villes à l'étranger. Débarquée depuis peu à Paris, la start-up espère s'implanter durablement.

Après Londres, New-York et Los Angeles, onefinestay arrive à Paris et espère surfer sur la vague du logement collaboratif, à l’instar de Airbnb ou de HomeAway. Lancée en septembre 2009, la sart-up anglaise a été fondée par l’entrepreneur Greg Marsh. L’idée est singulière. Découvrant le nombre d’appartements vides dans certains quartiers de Londres, il décide de proposer un service permettant aux propriétaires fréquemment absents de mettre leur bien en location.

Gagnant gagnant

Le confort et le bien-être en vacances sont les clés d’un séjour réussi. Désormais, le touriste veut se sentir comme à la maison et le concept de  » Home sweet home  » n’a jamais été autant d’actualité. Cuisiner à toute heure, profiter d’un logement idéalement situé, jouir des commerces de proximité… Il ne veut plus seulement se contenter d’un hôtel aseptisé mais souhaite s’offrir une expérience à l’étranger des plus abouties.  » En voyage d’affaires ou avec sa famille, nos clients veulent à tout prix éviter le stress. Même s’ils n’ont pas les mêmes contraintes, fiabilité et qualité du logement restent des objectifs communs « , assure Keyvan Nilforoushan, responsable de la start-up en France. Absent pour des raisons personnelles ou professionnelles, le propriétaire peut quant à lui profiter de cette période pour louer son bien et ainsi générer un revenu supplémentaire.

Don’t worry be happy

Louer son appartement à des inconnus comporte tout de même quelques prises de risques. Le propriétaire n’est jamais à l’abri de mauvaises surprises lors de son retour : vol d’objets personnels, dégradations, nuisances… Pour faire face à ces problèmes, et contrairement à la concurrence, onefinestay propose un service clé en main. Grâce à un inventaire détaillé et au suivi des équipes de l’entreprise, le propriétaire peut partir l’esprit léger.  » Pour faire simple, le propriétaire n’aura qu’une chose à faire. Indiquer ses dates de départ dans notre agenda. Pour le reste, nous prenons tout en charge : nettoyer l’appartement, déplacer les biens, assurer les objets de valeurs… Aucun détail n’est oublié « , explique Keyvan Nilforoushan.

A l’inverse, les touristes bénéficient d’un service d’hôtellerie et de conciergerie connecté 24h/24. Une première en France. Par exemple, si le locataire n’arrive pas à faire fonctionner internet dans l’appartement, ne trouve pas le grille-pain ou perd les clés, la hotline lui répond 24h/24 dans sa langue maternelle. Un iPhone rempli de recommandations locales faites par le propriétaire sera également mis à disposition. Le touriste est ainsi renseigné sur les  » secret spots  » de la capitale et sort des sentiers battus. Le « charme à la française  » et le  » raffinement  » sont également des atouts majeurs pour ces voyageurs en quête d’authenticité.

Un succès certain

En mai 2010, l’entreprise comptait six appartements à Londres, pour en répertorier aujourd’hui plus de 1000 entre Londres et New-York. onefinestay se définit avant tout comme un  » curateur de résidences « . A Paris, la sélection de onefinestay comprend une vingtaine d’appartements dans des quartiers prisés comme le Marais, Montmartre, ou encore les Invalides… . La start-up compte aller encore plus loin.  » Le moteur de notre succès est principalement le bouche à oreille. Si l’un de nos clients est satisfait, il ne va pas hésiter à en parler à son entourage. C’est la satisfaction de nos clients qui déterminera notre futur « , conclut Keyvan Nilforoushan. Un beau challenge en perspective.

Eric Espinosa / @EricESPINOSA8

 

La rédaction

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia