20 janvier 2010

Temps de lecture : 1 min

Les vidéos virales sous surveillance

Dur de tracer convenablement une vidéo virale sur le Net. Heureusement Baltimore, un système de « tracking » mis en place par l'agence « the Viral Factory » est arrivé...

Dur de tracer convenablement une vidéo virale sur le Net. Heureusement Baltimore, un système de « tracking » mis en place par l’agence « the Viral Factory » est arrivé…

Et oui, il est toujours difficile en 2010 de connaître les conséquences réelles d’une vidéo virale lancée sur You Tube, Myspace et autres réseaux sociaux. Les données se limitent la plupart du temps au nombre de vues. Un chiffre, qui même impressionnant, brouille les pistes sur l’impact auprès de la cible et la viabilité d’une stratégie digitale.

Pour gommer ce brouillard qui enveloppe les statistiques numériques, l’agence anglaise de marketing viral « The Viral Factory » vient de lancer un logiciel unique en son genre. Baptisé Baltimore, ce produit axé sur le tracking analyse en profondeur les vidéos hébergées sur la toile. Il agit comme un véritable chasseur d’informations en récoltant des données jusqu’ici inaccessibles. Il prend en compte les vues et le temps de visionnage qui permet de connaître l’intérêt des internautes sur le contenu.

Baltimore sélectionne aussi les commentaires des internautes en fonction de la pertinence permettant à l’annonceur ou à l’agence de revoir sa copie au plus vite si les retombées sont négatives. Le logiciel ne s’arrête pas là puisqu’il assure aussi la récupération des données géographiques. Il « traque » les blogs et les media qui relayent la vidéo et analyse les comportements des communautés les plus sensibles, tout ça en temps réel.

Le logiciel existait déjà en interne depuis deux ans. Il a été amélioré et embelli pour en faire un vrai produit tourné vers les professionnels. Gageons qu’il va vite se faire courtiser par une cohorte d’annonceurs et d’agences qui pourront désormais justifier du bienfondé de leur travail… Pour voir à quoi ressemble cet outil prometteur cliquez sur le logo…

Gaël Clouzard

La rédaction

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia