24 septembre 2015

Temps de lecture : 2 min

Vidéo 360° : les marques dans les starting blocks !

Qu’est ce qui fait courir les marques et leurs agences ? Dans l’univers digital c’est bien (trop ?) souvent l’innovation, le « never done before », la recherche du « next-big thing ». Ne cherchez plus… car si la tendance n’est plus franchement émergente ces derniers temps, elle est en train de se transformer, depuis cette semaine, en une lame de fond.

Qu’est ce qui fait courir les marques et leurs agences ? Dans l’univers digital c’est bien (trop ?) souvent l’innovation, le « never done before », la recherche du « next-big thing ». Ne cherchez plus… car si la tendance n’est plus franchement émergente ces derniers temps, elle est en train de se transformer, depuis cette semaine, en une lame de fond.

Tout a commencé avec l’arrivée sur Kickstarter d’un projet pas comme les autres : Occulus Rift, un casque de réalité virtuelle dépassant de très loin tous les essais déjà effectués dans l’univers du jeu vidéo. Rapidement racheté par Facebook pour 2 milliards de dollars, ce projet qui n’est toujours pas commercialisé dans sa version publique, ouvre la voie à la création d’expériences immersives d’une réalité troublante. Très vite, le secteur du voyage se rend compte du potentiel (Marriott propose de « téléporter » ses clients), la visite immobilière prend une nouvelle dimension (ExplorImmo) et le test auto se fait désormais chez soi.

Peu après Occulus Rift, deux ingénieurs proposent une expérience similaire grâce à un téléphone et un bout de carton… Google Cardboard devient la sensation de l’année 2014 et, est couronné du grand prix dans la catégorie Mobile à Cannes, en mai 2015. De son côté, Dior tente aussi l’aventure en lançant son propre casque afin de proposer en boutique une plongée dans les backstages des défilés.

Mais derrière ces objets High tech ou Low tech, ce qui nous intéresse c’est l’impact de cette technologie sur le grand public. L’arrivée du format natif 360 chez YouTube puis, cette semaine, chez Facebook, semble sonner l’avènement de la vidéo 360. Lancé avec un film exclusif Star Wars, le nouveau format a déjà fait couler beaucoup d’encre et de likes… 1,5 milliard d’utilisateurs vont désormais pouvoir l’expérimenter sur leur mobile, sans équipement particulier !

Mais qui dit vidéo 360 dit aussi nouvelles formes d’écriture ! Que proposer au spectateur dans une expérience dans laquelle il est libre de regarder où il veut ? Comment s’assurer qu’il ne s’ennuie pas s’il ne regarde pas le « cœur de l’action » ? C’est ainsi tout le processus d’écriture, de production, de diffusion qui est bouleversé pour se recentrer sur l’expérience utilisateur. Comment tourner lorsque la caméra « est » le spectateur ? Où placer l’équipe de tournage et le set ? Comment mettre en scène dans un espace à 360° ? Faut il engager des UX en co-réalisateurs sur les tournages ? Comment assurer la direction des acteurs ? Quelle mission pour l’ingénieur du son dans un espace où les bruits nous aideront à nous repérer, à orienter notre attention et nous diriger ? Google explore ces nouvelles formes d’écritures dans son application Spotlight Stories et son making-off nous apporte quelques réponses…

A vos marques? Prêts, partez ! Il est temps d’amener les marques à proposer des voyages, des découvertes, des histoires plus riches, plus intenses, plus réelles qu’elles ne l’ont jamais fait. Comme Gatorade, Samsung, RedBull, les annonceurs qui innovent doivent se saisir de ce nouveau support pour engager des consommateurs en attente d’expériences fortes et uniques.

Brodziak Virgile

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia