30 novembre 2011

Temps de lecture : 0 min

La vérité si je mens…

Le directeur de l'Institut national de statistiques grec risque la prison à vie pour... «ne pas avoir trafiqué les comptes du pays». Cette accusation n'est pas la nième plaisanterie d'un Canteloup, Guillon ou autres humoristes français. Le fait rapporté par le Figaro en début de semaine est bien réel...Ce n'est pas un gag. L'éminent statisticien aurait dû camoufler les chiffres, faire des soustractions au lieu d'additions et ne pas annoncer le vrai montant de la dette...

Bref, contrairement à ce qu’on nous apprend à l’école, il ne faut surtout pas dire la vérité … Sur les chiffres du déficit national, sur les chiffres d’affaire des entreprises… Non à la transparence, oui à l’opacité. Tricher est devenu le meilleur atout pour garder son double ou triple A.

Alors à quand une note de triche dans les critères de notation? Voilà sûrement une idée à laquelle les Moody’s, et Fitch vont sûrement penser…. Parce que, quand il s’agit de nous enfoncer encore un peu plus, ces nouveaux maîtres du monde ne reculent devant aucune inventivité…

Isabelle Musnik

La rédaction

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia