9 juin 2010

Temps de lecture : 1 min

Usbek & Rica: un nouveau magazine

C’est un magazine, mais aussi un livre et une BD… L’OVNI Usbek & Rica débarque en librairie. A ne pas rater.

C’est un magazine, mais aussi un livre et une BD… L’OVNI Usbek & Rica débarque en librairie. A ne pas rater.

Deux Persans, Usbek et Rica, arrivent à Paris et communiquent leurs impressions à des compatriotes, qui leur envoient également des nouvelles de leur pays. Ça vous rappelle quelque chose? Mais c’était il y a longtemps, à l’école? Bingo, c’est la trame des Lettres Persanes, écrites par Montesquieu en 1721.

Une nouvelle revue trimestrielle de 200 pages créée par Jérôme Ruskin, 26 ans, diplômé en sociologie à l’EHESS, à l’aide de dix «actionnaires-amis», se propose de réactualiser et moderniser ce duo, mais en le faisant venir du futur cette fois. Ces deux personnages deviennent les spectateurs faussement naïfs de notre monde en train de se faire. Ils vagabondent dans nos pages, à travers une véritable fiction, et portent sur nous ce regard étranger, voulu en son temps par Montesquieu. Un regard poétique ou irrévérencieux.

Usbek & Rica est-il un magazine? Ou plutôt un livre? Ou bien une BD? En fait, c’est tout ça à la fois, et même bien plus: un produit de presse d’un nouveau genre qui «analyse le présent et explore le futur…Pour interroger la notion de progrès».

A l’image de la revue XXI, lancée il y a deux ans, Usbek & Rica est dépourvue de toute publicité. Diffusée à 40 000 exemplaires et vendue 15 euros, elle est distribuée en librairies : grandes surfaces culturelles (FNAC, Virgin, Cultura, etc.), belles librairies indépendantes, Relay et Maisons de la Presse au rayon livres.

Au sommaire du premier numéro: un dossier sur «les champions du monde de la dictature», des bandes dessinées, des reportages photo, des interviews, la participation de nombreuses plumes (le philosophe Michel Serres, l’écrivain Salman Rushdie, le physicien et écrivain Christophe Galfard, et le rappeur Oxmo Puccino, entre autres)…

«L’homme du XXIè siècle est curieux jusqu’à la contradiction. Il aime à la fois Lionel Messi et Umberto Ecco, Hannah Arendt et 50 Cent… Il est pluriel, parfois jusqu’à la schizophrénie» souligne le fondateur de la revue. Bien dit: chez INfluencia, on aime aussi la curiosité. Chez INfluencia, on aime l’audace. On aime la presse. Et on aime la réflexion… Alors bienvenue à Usbek & Rica.

Isabelle Musnik

La rédaction

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia