21 septembre 2021

Temps de lecture : 2 min

Un Premier Grand Prix de La Good Économie à la hauteur des enjeux de demain

Longue vie au Grand Prix de la Good Économie ! C’était mercredi soir, dans l’auditorium des Echos-Le Parisien, le Grand Prix de la Good Economie organisé par INfluencia-The Good, récompensait les acteurs, -grands groupes, PME, start-ups-, et leurs actions concrètes en matière de responsabilité sociale, solidaire et responsable. Une belle et réjouissante première qui a réuni un beau parterre de partenaires, de primés, une assemblée de citoyens qui impriment leur marque de fabrique en réinventant le monde tel qu’il va. Tel qu’il doit aller.

L’introduction d’Olivia Grégoire, Secrétaire d’état auprès du ministère de l’Économie des Finances et de la Relance, chargée de l’Économie sociale solidaire et responsable, met d’emblée l’accent sur la confiance et le soutien qui est le sien à l’égard de cette initiative d’ampleur.  Tout comme la présence de Brice Teinturier (Ipsos) et son analyse brillante de l’étude sur les paroles, les actes des Français. Les explications sur les initiatives primées, pragmatiques et passionnantes. La présentation de l’événement emmenée par Émilie Thiry, directrice de The Good et de Laurent Lafite, rédacteur au sein de The Good et président de Transfogreen, étaient fluides, amènes. Enfin les interventions de Sébastien Danet, président d’INfluencia et de Corinne Mrejen, Directrice Générale de Les Échos-Le Parisien, prometteuses de lendemains qui chantent.

Le good timing

Au total, une soirée pas comme les autres, pour des actions… décidément pas comme les autres. Avec un Grand Prix (et Or) pour Carrefour qui a permis à Bertrand Swiderski, (interview à découvrir ou redécouvrir ci-dessous) Directeur RSE du groupe de la grande distribution de raconter, preuves à l’appui, les initiatives en matière de réduction des déchets… C’est ainsi que le sémillant directeur combattant de la première heure a présenté sa bouteille de lait grise et moche, en promettant qu’un jour nous l’aimerions, car elle est zéro déchets….

France TV Pub donne plus de place à la responsabilité et remporte un OR…

À France TV Publicité, qui encourage une consommation responsable, un Or dans la catégorie Corporate, que Marianne Siproudhis DG de la régie est venue chercher sur scène . La présentation des programmes Planeter et Planète Voyages de SNCF voyageurs, doté de l’Or, avec cette baseline « choisir le train, c’est agir pour l’environnement », ou bien encore, le prix de l’entreprise à mission décerné à Maif et remis à Pascal Demurger son éminent directeur général.  Et bien d’autres, dont Accor, Orange France, Cdiscount, Monoprix, Engie. Des récompenses également pour des figures engagées depuis longtemps comme Chacun son café, Advantail Manutan, Frey, etc…Et des jeunes pousse à l’instar de Kiwai, du Réseaux des Opticiens Mobiles.  A noter, le prix spécial du Jury dans la besace d’Accor, qui agit pour mettre fin aux violences faites aux femmes, via des collaboratrices et collaborateurs qui œuvrent au quotidien, afin de mettre en place les actions nécessaires pour contribuer au bien-être des équipes et plus largement envers les femmes qui ont besoin de soutien.

 

 

 

Une première édition de bon augure pour le monde de l’entreprise et pour les citoyens chaque fois plus nombreux à se mobiliser pour une meilleure consommation et une planète vivable, mieux, vivante. Car, si les consommateurs ressentent encore aujourd’hui, les actions responsables comme étant des contraintes, expliquait Brice Teinturier,  elles seront, grâce aux entreprises qui mutent, des modes de vie… choisis.

Les partenaires de l’événement sont à retrouver ici !

Cristina Alonso

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia