1 juin 2021

Temps de lecture : 3 min

Trophées de la com : nouveautés et état des lieux en région

Top départ pour les agences et les annonceurs de Nouvelle-Aquitaine et d’Occitanie ! Le seul prix interrégional dédié à la communication et au marketing, les Trophées de la Com .Sud-Ouest, dont INfluencia est partenaire, ouvres ses inscriptions (deadline le 20 septembre). Odile Seiter, Présidente de l’APACOM (Association des professionnels de la communication) qui rayonne en Nouvelle-Aquitaine et Frédéric Armand, Couteau suisse Communicant et Président du Club de la Com nous parlent des nouveautés de cette 8è édition et de l’état du marché dans la région.

INfluencia : quel est le but de ce concours ?

Odile Seiter et Frédéric Armand : organisé chaque année par les deux associations phares du secteur en Nouvelle-Aquitaine (APACOM) et en Occitanie (le Club de la Com), les TROPHÉES DE LA COM SUD-OUEST est le seul grand prix interrégional de l’hexagone dédié aux domaines de la communication et du marketing ! Objectifs : valoriser les créations et les stratégies de communication conçues ou développées dans les deux régions, inciter les entreprises et annonceurs à professionnaliser leur démarche et à considérer la communication comme un investissement stratégique pour leur développement, mais aussi impulser de nouvelles coopérations interrégionales.

IN. : à qui s’adresse-t-il ?

O.S et F.A. : il s’adresse aux professionnels et aux talents en devenir. L’appel à candidatures lancé jeudi 27 mai (lien) attend plus de 150 candidatures émanant d’agences et/ou d’annonceurs des deux régions, désireux de faire valoir leurs plus belles et signifiantes campagnes élaborées dans les 24 derniers mois.

IN : y a t-il des nouveautés ?

O.S. et F.A. : le concours fait son grand retour en présentiel, après une édition digitale en 2020 qui avait remporté un joli succès. Deux nouveautés cette année : un prix spécial Espoir ouvert aux écoles et universités, et une remise des Prix exceptionnellement couplée à La Nuit de la Com (généralement organisée en juillet par l’APACOM), le 17 novembre à Bordeaux.

IN. : comment les dossiers seront-ils évalués ?

O.S. et F.A. : ils sont évalués en deux temps ; le jury fait une présélection à distance pour choisir parmi l’ensemble des dossiers les 3 finalistes de chacune des 7 catégories. Ensuite, le jour de la remise des prix le 17 novembre à Bordeaux, les membres du jury se retrouvent sur place pour étudier les dossiers et élire le dossier vainqueur de chaque catégorie, lors d’une belle soirée, festive et colorée ! Les campagnes sont jugées d’une manière impartiale par un jury d’une dizaine de membres (non localisés sur nos deux régions), et présidé cette année par Gildas Bonnel, le fondateur de l’agence Sidièse.

IN. : que souhaitez-vous trouver dans les dossiers ?

O.S. et F.A. : cette année, nous pensons que le jury sera attentif à la transformation de nos métiers, à l’éco-responsabilité mais aussi au sens et à la cohérence plus que jamais entre fond et forme.

IN. : comment se porte aujourd’hui le marché de la communication dans la région Sud-Ouest ?

O.S. et F.A. : côté Nouvelle-Aquitaine, comme dans les autres régions en France, nous subissons les « à-coups » des confinements, travaillons tous beaucoup pour maintenir les activités, assurer le conseil client ou promouvoir les actions, et nous avons assisté à l’arrêt sans appel de tout le secteur de l’événementiel (qui entrevoit enfin le bout du tunnel !). L’APACOM qui fédère près de 550 adhérents représentant tous les profils de la communication en Nouvelle-Aquitaine maintient le lien, noue des partenariats avec de nombreux autres réseaux, soutient les initiatives et crée des perspectives de rencontres comme le prouvent Les Trophées de la Com Sud-Ouest.

Côté Occitanie, chaque année, le Club de la Com réalise un Observatoire Marketing et Communication (la troisième édition est en cours). En 2020, nous avons pu réaliser une enquête « spéciale » pour obtenir des données clés instantanées sur notre secteur. Autant du côté annonceurs que du côté agences, la crise de 2020 a fait des ravages (budgets en baisse à prévoir sur les 2 prochaines années, effectifs en chômage partiel, secteur évènementiel à l’arrêt…). Beaucoup d’entreprises de notre secteur se sont retrouvées impactées. Nous commençons à sentir depuis quelques semaines la relance des projets de la part des clients notamment en évènementiel. Un bon signe qu’il nous faut pousser en tant qu’association des professionnels. C’est aujourd’hui que se construit la communication de demain.

Nos deux associations ont souhaité accompagner la reprise économique en incitant les entreprises à faire confiance aux professionnels du marketing et de la communication. Rappelons que pour 1 euro investi en pub, ce sont 7 euros de PIB environ de retombées estimées. Ainsi, l’APACOM a réalisé une campagne de promotion à l’automne 2020 intitulée « Fais Rugir Ta Boîte », et le Club de la Com lance sa campagne dans 45 médias de la région début juin.

 

Musnik Isabelle

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia