27 novembre 2015

Temps de lecture : 3 min

Travail : Dark Vador, un patron Français ?

Fermez les yeux et imaginez votre supérieur en personnage de la Guerre des Etoiles. Et d'après vous, sous quels traits va-t-il apparaître ?

Fermez les yeux et imaginez votre supérieur en personnage de la Guerre des Etoiles. Et d’après vous, sous quels traits va-t-il apparaître ?

Il est comment votre patron ou votre manager au quotidien ? Un petit boss pervers narcissique et manipulateur ou un vrai leader ? Despotique, du genre à brayer « c’est moi le président, tu te tais ! » ? Ou plutôt ouvert et conciliant, prêt à vous écouter et surtout avoir confiance en vous ? En février dernier, Arte diffusait un reportage sur le bonheur au travail, et plusieurs chiffres soulignaient un certain malaise chez des salariés « activement désengagés » à hauteur de 31%.

Pour enfoncer le clou et donner une vision beaucoup plus ludique à certaines méthodes managériales, une étude, réalisée par l’institut OpinionWay pour Monster, classe en différentes typologies le comportement des supérieurs selon la question suivante : à quel personnage de Star Wars™, votre chef vous fait-il le plus penser ? Ainsi, C-3PO, Dark Vador, Maître Yoda, Han Solo et Padmé Amidala sont utilisés pour caricaturer votre N + quelque chose. « Star Wars™ est une histoire de pouvoir, d’équipes et de loyauté qui dépeint beaucoup de leaders aux approches très différentes. Par le biais de ces personnages qui sont présentés comme autant de stéréotypes de façon de diriger une équipe, l’étude met à jour des tendances assez claires : les salariés des grandes entreprises trouvent que leur manager relaie et applique les ordres de la direction de façon mécanique, comme un robot, tandis que les cadres semblent pâtir d’un management ambitieux et prêt à tout. Cela plaide pour un retour des valeurs humaines dans le management à tous les niveaux, pour augmenter l’engagement des salariés et améliorer leur bien-être au travail », indique Karl Rigal, responsable éditorial du site Monster.fr.

Pour 57% des sondés, le côté obscur du travail est une réalité, avec Dark Vador, l’arriviste (26%) et C-3PO, le toutou discipliné (31%). On comprend mieux pourquoi la boule au ventre du dimanche soir n’est pas un mythe. Et pour les 42% restants (1% ne se prononce pas), Maître Yoda et son calme légendaire (23%), Han Solo, le charmeur (13%) et Padmé Amidala, la passionnée (6%) font partis des profils respectés par le travailleur. Et si certains cherchent encore la formule magique pour concilier bonheur et travail, Laurence Vanhée, à qui on doit l’ouvrage Happy RH, tout est une question d’harmonie et de dosage, à savoir trouver un « équilibre entre ce que je fais bien, ce que j’aime faire et ce qui est utile à l’organisation ». Découvrez l’ensemble des résultats ci-dessous.

En fonction du statut : il existe de fortes différences selon le statut des salariés : 1/3 des cadres sont soumis aux exigences d’un chef qui réclame leur fidélité absolue comme Dark Vador, seulement 18% reconnaissent en leur chef les réactions automatiques de C-3PO, alors que c’est à lui que 34% des non-cadres identifient leur supérieur.

En fonction du diplôme : la même tendance se retrouve au niveau du diplôme avec 31% des salariés français ayant un diplôme inférieur au bac et 40% des salariés diplômés du Bac qui reconnaissent en leur chef l’automatisme et le dévouement à la direction de C-3PO. À l’inverse, près d’un tiers des salariés français dotés d’un diplôme supérieur au Bac retrouvent en leur manager l’ambition et la main de fer de Dark Vador (30%).

En fonction de la région : les chefs ambitieux et prêts à tout, à l’image de Dark Vador, sont sur-représentés dans le Sud (33% pour le Sud-Ouest et 32% dans le Sud-Est contre 26% pour la moyenne nationale), et les profils charmeurs et charismatiques comme Han Solo sont 21% à se localiser en Île-de-France contre 13% dans l’Hexagone. Dernière particularité : les managers calmes et éclairés comme Maître Yoda sont particulièrement peu présents en Île-de-France (17%) et seront plus faciles situés dans le Nord (27% dans le Nord-Ouest et dans le Nord-est).

  

Espinosa Eric

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia