2 septembre 2009

Temps de lecture : 1 min

Les transports de Chicago face aux critiques!

Imaginez le quotidien Le Parisien installer sur les trottoirs de la capitale un immense tableau noir au sol. Puis attendre sagement les doléances, conseils et critiques des usagers. Difficilement imaginable ? En tout cas, pas à Chicago.

Imaginez le quotidien, Le Parisien installer sur les trottoirs de la capitale un immense tableau noir au sol. Puis attendre sagement les doléances, conseils et critiques des usagers. Difficilement imaginable ? En tout cas, pas à Chicago.
Pour renforcer sa communication, son image, créer le buzz, la polémique, et accessoirement récupérer des conseils, le quotidien Chicago Now a fait installer un tableau noir de plusieurs centaines de mètres au sol. Les utilisateurs de transports, mais aussi les autres, pouvaient inscrire ce qu’ils pensaient du CTA, les transports publics de la ville d’Al Capone. Des enseignes pourvues de questions comme « qu’aimeriez vous améliorer dans les transports ?» ou encore « Vous avez une opinion ? C’est le moment de s’exprimer ! », invitaient les piétons à venir s’exprimer.
Pas sûr que cette opération ait fait plaisir au réseau de transport. En revanche elle est un parfait exemple d’implication citoyenne mêlée à de la communication. La cible se sent investie d’une mission et s’enlève un part de frustration. Le journal gagne en notoriété, en crédibilité et aspire, pourquoi pas, à changer les choses. Qui a dit que le quatrième pouvoir n’existait plus ?

Lea Brahms

 

La rédaction

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia