19 juillet 2021

Temps de lecture : 1 min

La transition aussi passera par le plaisir

Pour jeter les bases d’un avenir souhaitable, de nombreux acteurs envisagent une consommation qui conjugue désir et sobriété. Ils transforment leur système en écosystème : centre commercial de seconde main, lieu convivias de réparation, fête à énergie solaire… Des initiatives dont le succès traduit l’aspiration des citoyens à une transition désirable. Au bord de l’épuisement des sources naturelles, il est temps de s’attaquer à notre stock de « ressources » : autant de produits manufacturés recyclables, réparables, transformables, réutilisables.

« On dit que le désir naît de la volonté. C’est le contraire, c’est du désir que naît la volonté. Le désir est fils de l’organisation », disait le philosophe Denis Diderot dans ses Poésies diverses. Appliquée à la transition écologique, cette citation nous rappelle que le changement ne viendra pas forcément d’un ascétisme contraint − comme l’interdiction de prendre l’avion – parce qu’il clôturerait une certaine manifestation du désir. Pour s’organiser autrement et changer de modèle, il s’agirait d’après le philosophe de placer le désir au centre, d’en faire la locomotive du changement. Non pas en laissant libre cours à nos pulsions frénétiques de consommation, mais en redessinant les contours de ce qu’est le désir, en construisant un imaginaire du désir qui soit à la fois séduisant et compatible avec les enjeux écologiques.

Faire tomber en désuétude le SUV

Par exemple, ôter la dimension onirique de l’avion pour l’offrir au train de nuit. Ou ringardiser comme en Suède l’achat d’objets neufs pour réenchanter la seconde main. Ou encore faire tomber en désuétude le SUV pour privilégier des petites voitures moins dangereuses et peu polluantes. Une guerre des imaginaires qui fait d’ores et déjà rage et dont les prémices sont aujourd’hui visibles.

Pour lire la suite de cet article extrait de la revue INfluencia numéro 37 consacrée au Désir, cliquez ici !

Salas Romain

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia